Bourse > Airbus group > Airbus group : Les marchés européens terminent en net repli
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.880 € +1.51 % Temps réel Euronext Paris
58.800 €Ouverture : +1.84 %Perf Ouverture : 60.600 €+ Haut : 58.800 €+ Bas :
58.990 €Clôture veille : 1 911 000Volume : +0.25 %Capi échangé : 46 278 M€Capi. :

Airbus group : Les marchés européens terminent en net repli

Les marchés européens terminent en net repliLes marchés européens terminent en net repli

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en net repli mercredi, tandis que Wall Street perdait un peu de terrain et que l'euro tombait à un plus bas niveau en quatre mois vis-à-vis du dollar, affectées par une adjudication de dette italienne décevante et les interrogations sur les conséquences des modalités du sauvetage de Chypre.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,99% à 3.711,64 points. Le Footsie britannique a perdu 0,18% et le Dax allemand 1,15%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a cédé 1,09%, tiré par les assureurs, l'automobile et les télécoms.

Les autorités chypriotes vont interdire pendant une semaine les encaissements de chèques et limiter à 3.000 euros la somme que les particuliers pourront emporter hors de l'île afin d'éviter une fuite des capitaux, à la réouverture des banques, jeudi, indique le quotidien grec Kathimerini, qui cite un décret gouvernemental.

Les investisseurs craignent, malgré les tentatives des dirigeants européens d'écarter cette idée, que le plan d'aide à Chypre, qui met lourdement à contribution les gros dépôts bancaires, ne serve de référence pour les prochains plans de sauvetage dans la zone euro.

Parallèlement, l'impasse politique semble se confirmer en Italie, le Mouvement 5 étoiles de Beppe Grillo ayant réaffirmé qu'il ne voterait pas la confiance à un gouvernement de coalition dirigé par le chef de file du centre-gauche Pier Luigi Bersani.

Le Trésor italien a dû consentir un rendement au plus haut depuis octobre pour placer 3,9 milliards d'euros d'obligations à cinq ans, même si le rendement de son adjudication de 3,0 milliards à 10 ans a reflué par rapport à la précédente opération comparable.

Une dégradation du climat des affaires en zone euro a accentué le courant de ventes sur les marchés d'actons et favorisé le repli vers les valeurs refuge tels que les bons du Trésor américains, les Bund allemands et l'or qui a franchi les 1.600 dollars.

Les futures sur Bund allemand gagnent 75 ticks, leur plus forte hausse depuis le résultat des élections législatives qui a plongé le pays depuis fin février dans une impasse politique.

L'euro a touché son plus bas niveau depuis le 21 novembre, à 1,2750 dollar, avant de revenir au-dessus de 1,2780 dollar au moment de la clôture, en baisse de 0,6% par rapport à mardi soir.

"La hausse des coûts d'emprunt italiens et la situation politique (dans le pays) pèsent sur la tendance", souligne Greg Anderson, stratège chez Citigroup à New York. "Les investisseurs ne sont pas excessivement à découvert sur l'euro, ce qui laisse une bonne marge pour que la devise européenne teste les plus bas niveaux de son dernier cycle."

Le Brent se stabilise autour de 109,34 dollars le baril après l'annonce d'une hausse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Aux valeurs, EADS a perdu 3,08%, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, alors que ses actionnaires réunis en assemblée générale ont approuvé la nouvelle gouvernance du groupe. Le titre affiche encore près de 35% de hausse depuis le début de l'année.

En revanche, LVMH a pris 1,07%, plus forte hausse de l'EuroStoxx alors que Bank of American Merrill Lynch est passé à l'achat sur le titre.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...