Bourse > Airbus group > Airbus group : Le déficit commercial de la France s'est creusé en janvier
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.580 € +0.44 % Temps réel Euronext Paris
59.290 €Ouverture : +0.49 %Perf Ouverture : 59.630 €+ Haut : 58.730 €+ Bas :
59.320 €Clôture veille : 1 926 840Volume : +0.25 %Capi échangé : 46 047 M€Capi. :

Airbus group : Le déficit commercial de la France s'est creusé en janvier

Le déficit commercial de la France s'est creusé en janvierLe déficit commercial de la France s'est creusé en janvier

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est creusé à 3,73 milliards d'euros en janvier sous l'effet d'un net recul des livraisons d'Airbus et, dans une moindre mesure, d'une baisse des exportations de produits chimiques, selon les statistiques CVS/CJO publiées vendredi par les Douanes.

Il fait suite à un déficit de décembre qui a été revu à 3,3 milliards d'euros, contre 3,44 milliards en première estimation, avec pour conséquence que celui pour l'ensemble de l'année 2014 s'élève désormais à 53,5 milliards d'euros.

Pour janvier, les Douanes font état d'un recul de 1,3% des importations par rapport à décembre, à 40,6 milliards d'euros, et d'une baisse plus importante des exportations (-2,5%, à 36,8 milliards d'euros.)

Les ventes d'Airbus à l'étranger, 23 appareils pour 1,73 milliard d'euros contre 36 appareils pour 2,96 milliards en décembre, explique pour l'essentiel le recul des exportations avec les produits chimiques, dont le solde est devenu négatif sur le mois.

A l'inverse, le déficit énergétique s'est réduit fortement du fait d’une diminution du montant des achats d’hydrocarbures naturels et de produits pétroliers raffinés, sur fond de baisse des prix.

La livraison d’un navire pétrolier offshore à l’Angola et l’industrie automobile ont permis d'atténuer l'impact de la baisse des exportations d'Airbus, notent encore les Douanes.

Par zones géographiques, le déficit avec les pays hors Europe s'est contracté à 2,2 milliards (-2,7 milliards un mois plus tôt). Celui avec les autres pays de l'Union européenne s'est creusé à 2,8 milliards contre 1,6 milliard. Avec la seule zone euro, il s'est inscrit à 3,3 milliards contre 2,5 milliards.

(Yann Le Guernigou, édité par Jean-Baptiste Vey)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...