Bourse > Airbus group > Airbus group : L'Eurofighter coûtera à Berlin deux fois plus que prévu
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
66.550 € +1.76 % Temps réel Euronext Paris
65.600 €Ouverture : +1.45 %Perf Ouverture : 66.580 €+ Haut : 65.600 €+ Bas :
65.400 €Clôture veille : 886 866Volume : +0.11 %Capi échangé : 51 437 M€Capi. :

Airbus group : L'Eurofighter coûtera à Berlin deux fois plus que prévu

L'Eurofighter coûtera à Berlin deux fois plus que prévuL'Eurofighter coûtera à Berlin deux fois plus que prévu

BERLIN (Reuters) - Le programme d'avions de combat Eurofighter coûtera environ 60 milliards d'euros au gouvernement allemand, soit le double de ce qui avait été prévu, estime la Cour fédérale des comptes dans un rapport publié mercredi.

Accusé par la Cour des comptes allemande d'avoir sous-évalué le coût total du programme, Berlin a pourtant réduit le nombre d'appareils commandés au consortium piloté par Airbus Group qui produit l'Eurofighter, annulant en février dernier une commande de 37 avions sur un total de 180 unités.

Le gonflement du coût du programme s'explique notamment par la hausse des coûts de maintenance des appareils, écrit la Cour des comptes allemande.

Le budget de 11,8 milliards d'euros calculé en 1997 par le ministère allemand de la Défense, alors pour l'achat de 180 appareils, suffirait à en acquérir seulement 140, lit-on dans le rapport.

En 2011, le coût unitaire d'un Eurofighter avait été évalué à 57 millions d'euros lors de la livraison des premiers appareils.

Lors d'une conférence de presse, un porte-parole du ministère allemand de la Défense a déclaré qu'il était important de distinguer les coûts déjà pris en compte et ceux auxquels il faudra faire face à l'avenir.

"Je suis certain que mon ministère dispose d'informations absolument transparentes sur les dépenses réelles et nous l'avons dit à plusieurs reprises à la Cour des comptes", a-t-il dit.

L'Eurofighter est régulièrement en concurrence avec deux autres avions de combat européens, le Rafale de Dassault Aviation - dont Airbus Group détient 46% - et le Gripen du suédois Saab dans des appels d'offres internationaux.

(Michelle Martin, Patrick Vignal et Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...