Bourse > Airbus group > Airbus group : Guerre des prix airbus-boeing dans les monocouloirs
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.440 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
59.290 €Ouverture : +0.25 %Perf Ouverture : 59.630 €+ Haut : 58.730 €+ Bas :
59.320 €Clôture veille : 997 717Volume : +0.13 %Capi échangé : 45 939 M€Capi. :

Airbus group : Guerre des prix airbus-boeing dans les monocouloirs

tradingsat

par Tim Hepher

FARNBOROUGH (Grande-Bretagne) (Reuters) - Airbus et Boeing, qui vont se livrer une nouvelle bataille commerciale au salon aéronautique de Farnborough la semaine prochaine, mènent une guerre des prix sur le segment des monocouloirs - le plus porteur - qui risque de rogner à terme leurs marges.

L'avionneur américain devrait prendre sa revanche sur son rival à partir de lundi à Farnborough, près de Londres, grâce à la version remotorisée de son monocouloir vedette, le B737MAX, un an après le raz-de-marée de commandes engrangées par Airbus au salon du Bourget.

Airbus a annoncé lundi dernier l'implantation d'une chaîne d'assemblage pour son propre monocouloir amélioré, l'A320neo, aux Etats-Unis, une incursion sur les terres de Boeing, nouvelle étape du conflit sans merci entre les deux groupes.

Avec deux patrons fraîchement nommés à leur tête - Fabrice Brégier chez Airbus et Ray Conner pour la division d'aviation commerciale de Boeing - , les deux géants mondiaux de l'aéronautique ont passé des mois à prendre ou défendre des parts d'un marché estimé à 100 milliards de dollars par an.

La dernière grosse commande qu'ils se disputent est l'acquisition de 40 à 50 avions pour quatre à cinq milliards de dollars pour la compagnie turque à bas coûts Pegasus Airlines. Boeing bataille pour empêcher Airbus de lui ravir l'un de ses clients, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Contacté par Reuters, Ali Sabanci, directeur général de Pegasus, a déclaré : "Nous négocions. Aucune décision n'a été prise".

Les monocouloirs vedettes A320 et Boeing 737 - des avions de 150 places pour des vols moyen courriers - se vendent à 80-90 millions de dollars l'unité aux prix catalogue. Mais comme pour tous les appareils, les clients obtiennent des remises non révélées.

"Quand on regarde le marché des monocouloirs, la politique de prix a été très agressive. On a constaté des pressions", a déclaré Randy Tinseth, directeur marketing de la division d'aviation civile de Boeing à des journalistes à Londres la semaine dernière.

Airbus accuse, lui, Boeing d'avoir déstabilisé le marché en essayant, avec le 737MAX, de rattraper l'avance prise par l'A320neo qui a permis à l'européen d'engranger une avalanche de commandes l'an passé.

Airbus et Boeing se sont déjà livrés à une guerre commerciale pour équiper les compagnies à bas coûts comme easyJet, sur fond de conflit commercial entre les Etats-Unis et l'Europe concernant les subventions publiques dont auraient bénéficié les deux avionneurs.

Cyril Altmeyer pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...