Bourse > Airbus group > Airbus group : Eads ne devrait pas contester le dossier des tankers aux usa
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.580 € +0.44 % Temps réel Euronext Paris
59.290 €Ouverture : +0.49 %Perf Ouverture : 59.630 €+ Haut : 58.730 €+ Bas :
59.320 €Clôture veille : 1 926 840Volume : +0.25 %Capi échangé : 46 047 M€Capi. :

Airbus group : Eads ne devrait pas contester le dossier des tankers aux usa

Eads ne devrait pas contester le dossier des tankers aux usaEads ne devrait pas contester le dossier des tankers aux usa

PARIS/WASHINGTON (Reuters) - EADS, la maison mère d'Airbus, est proche de prendre la décision de ne pas contester l'attribution à Boeing du contrat de 30 milliards de dollars portant sur la fourniture d'avions ravitailleurs à l'armée de l'air américaine, ont déclaré jeudi des sources proches du dossier.

Le groupe aéronautique européen pourrait annoncer cette décision dès vendredi, ce qui mettrait un point final à d'une bataille de dix ans sur ce contrat.

"Le plus vraisemblable est qu'il n'y ait pas d'appel", a dit l'une des sources au fait des discussions au sein d'EADS à ce sujet.

Guy Hicks, porte-parole d'EADS North America, a déclaré que le groupe continuait d'étudier les données fournies cette semaine par l'armée de l'air américaine, ajoutant qu'aucune décision formelle n'avait encore été prise.

Mercredi, un général de l'armée de l'air américaine avait déclaré qu'EADS était en droit de contester le résultat de l'appel d'offres, s'il estimait que la procédure était entachée d'irrégularités.

Des responsables d'EADS ont été reçus lundi et mardi par l'armée de l'air afin de se voir expliquer les modalités de l'attribution du contrat.

Des sources avaient toutefois dit dès la perte du contrat qu'une contestation officielle d'EADS était peu probable, le groupe européen voulant surtout conserver une tête de pont sur le plus gros marché mondial de l'armement. (voir

Si EADS confirme la décision de ne pas poser de recours, Boeing pourra commencer à mettre en oeuvre le contrat de développement de 3,5 milliards de dollars signé la semaine dernière.

Vers 15h45 GMT, le titre Boeing avançait de 1,91% à 70,90 dollars, surperformant le Dow Jones (+1,23%) tandis que l'action EADS cédait 2,17% à 19,88 euros, accusant la plus forte baisse du CAC 40, lui-même en hausse de 0,55%.

Tim Hepher et Andrea Shalal-Esa, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...