Bourse > Airbus group > Airbus group : EADS lance un audit externe sur Eurofighter
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
70.040 € +1.02 % Temps réel Euronext Paris
69.520 €Ouverture : +0.75 %Perf Ouverture : 70.130 €+ Haut : 69.520 €+ Bas :
69.330 €Clôture veille : 237 587Volume : +0.03 %Capi échangé : 54 135 M€Capi. :

Airbus group : EADS lance un audit externe sur Eurofighter

EADS lance un audit externe sur EurofighterEADS lance un audit externe sur Eurofighter

PARIS/VIENNE (Reuters) - EADS a annoncé jeudi avoir diligenté un audit externe sur ses procédures de contrôle, alors que le groupe d'aéronautique et de défense est sous le coup d'une enquête portant sur sa filiale Eurofighter.

EADS a mandaté le cabinet-conseil Ethic Intelligence, une agence de certification spécialisée dans les programmes de compliance et d'anti-corruption, et promis de rendre les conclusions de l'audit publiques.

"Cet examen de conformité débutera immédiatement et devrait rendre ses premières conclusions d'ici la fin du mois de février 2013", a précisé EADS, assurant coopérer "pleinement avec les autorités compétentes dans le cadre des investigations engagées sur des questions de conformité".

Les autorités allemandes ont perquisitionné le 7 novembre plusieurs sites d'EADS en Allemagne dans le cadre d'une enquête visant à déterminer si des pots-de-vin ont été versés lors de la vente d'avions de combat Eurofighter à l'Autriche.

Le ministre autrichien de l'Economie, Reinhold Mitterlehner, a également fait part de ses interrogations en expliquant que certaines décideurs qui favorisaient à l'origine d'autres fournisseurs avaient subitement changé d'avis.

"Je suis convaincu que tout ne s'est pas déroulé de manière limpide pendant l'achat des avions intercepteurs", a dit le ministre, cité jeudi par le journal Oberösterreichische Nachrichten.

Le ministère de l'Economie a transmis au bureau du procureur de Vienne les informations en sa possession et attend le résultat des enquêtes en cours, a indiqué une porte-parole.

Un porte-parole du bureau du procureur a précisé que ce dernier étudiait en ce moment les centaines de documents saisis lors des perquisitions.

"Je prends ces allégations très au sérieux et EADS coopère pleinement avec les ministères publics dans le cadre de l'affaire", a déclaré de son côté le président exécutif Tom Enders, cité dans un communiqué.

"Cependant, nous ne tirerons aucune conclusion hâtive, ni ne communiquerons davantage d'informations avant de connaître toutes les circonstances de ce dossier qui semble très complexe", a-t-il ajouté.

EADS précise par ailleurs qu'un audit interne réalisé par PricewaterhouseCoopers sur d'éventuels paiements illicites effectués par sa filiale britannique GPT n'a révélé "aucune violation de la loi".

En août, les services britanniques de la répression des fraudes avaient ouvert une enquête pour déterminer si des représentants d'EADS ont corrompu des officiels saoudiens en vue de placer un contrat de télécommunications remporté par GPT et estimé à 3,3 milliards de dollars.

Blandine Hénault à Paris et Georgina Prodhan à Vienne, Tangi Salaün pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...