Bourse > Airbus group > Airbus group : Imminent, le premier vol de l'A350 sera suivi de près
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
68.350 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
68.350 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 52 829 M€Capi. :

Airbus group : Imminent, le premier vol de l'A350 sera suivi de près

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans une demi-heure, le premier exemplaire de l'avion long courrier A350 XWB construit par Airbus devrait prendre l'air pour son vol inaugural depuis l'aéroport de Toulouse Blagnac, proche des chaînes de montage du constructeur aéronautique.

Rappelons que le salon du Bourget, grand-messe du marché aéronautique, ouvrira ses portes lundi en Ile-de-France.

Lorsqu'il avait annoncé ce vol le 11 juin, Airbus, principale filiale d'EADS, l'avait assorti des traditionnelles réserves climatiques, qui ne semblent pas poser de problème pour l'heure à Toulouse.

Rappelons que l'A350 XWB (pour eXtra Wide Body, ou “fuselage extra-large”) était le dernier grand programme en développement d'Airbus, après le 'superjumbo' A380 et le transporteur militaire A400M.

L'A350 qui devrait prendre son envol tout à l'heure est équipé de réacteurs Trent XWB que le motoriste britannique Rolls-Royce a spécialement mis au point pour cet appareil.

Avion à long rayon d'action, l'A350 XWB devrait être commercialisé en différentes versions pouvant accueillir de 270 à 350 passagers. Airbus assure que sa consommation de carburant est 25% inférieure à celles des autres appareils de sa catégorie.

L'enjeu est d'importance pour Airbus. Hier, les analystes de Crédit Suisse rappelaient qu'EADS était très attendu sur ce dossier : alors que le carnet de commandes d'Airbus en avions monocouloirs (de type A320 et dérivés) est bien rempli, le bureau d'études pronostique que les avions long courrier à fuselage large comme l'A350 XWB tiendront la vedette au Bourget.

Or dernièrement, les prises de commandes d'A380 ont été des plus maigres, alors la part de marché du concurrent américain Boeing (avec ses 777 et 787 par exemple) est supérieure à celle d'Airbus sur le segment des gros porteurs. L'A350 devrait cependant être bien accueilli, estime Crédit Suisse.

Chez Aurel BGC, les analystes rappelaient ce matin qu'“un vol écourté pour une raison x ou y pourrait peser sur le titre” EADS.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...