Bourse > Airbus group > Airbus group : Commandes record et hausse de la production en vue pour Airbus
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
58.660 € -1.25 % Temps réel Euronext Paris
60.080 €Ouverture : -2.36 %Perf Ouverture : 60.260 €+ Haut : 58.600 €+ Bas :
59.400 €Clôture veille : 1 062 350Volume : +0.14 %Capi échangé : 45 336 M€Capi. :

Airbus group : Commandes record et hausse de la production en vue pour Airbus

Commandes record pour Airbus, hausse de la production en vueCommandes record pour Airbus, hausse de la production en vue

par Tim Hepher

TOULOUSE (Reuters) - Airbus a annoncé lundi qu'il envisageait d'augmenter en deux temps la production de l'A320, son avion le plus demandé, après avoir engrangé un record de 1.619 commandes en 2013, qui porte son carnet à près de neuf années de production.

L'avionneur européen est repassé devant Boeing en termes de commandes après avoir relevé ses objectifs à plusieurs reprises l'an passé, mais est resté pour la deuxième année d'affilée derrière son rival américain sur le plan de la production, malgré un record interne de 626 livraisons.

La filiale aéronautique d'Airbus Group, nouveau nom d'EADS, affiche une hausse de 80% de ses commandes nettes à 1.503 avions, en tenant compte d'annulations, notamment celles d'A380 et de A350 de la compagnie indienne en difficultés Kingfisher Airlines.

Boeing, qui a lancé deux nouveaux modèles, a terminé de son côté l'année avec 1.355 commandes nettes (1.531 commandes brutes) et un record de 648 livraisons.

Le carnet de commandes d'Airbus à fin 2013 atteint un niveau record de 5.559 avions, soit 809 milliards de dollars aux prix catalogue, contre 5.080 appareils pour Boeing.

Pour 2014, Airbus s'attend à un nombre similaire de livraisons comparé à 2013, avec un ratio commandes/livraisons supérieur à un, sans toutefois compter réitérer ses performances de l'an passé en termes de commandes.

Soutenus par la croissance des pays émergents et le remplacement des flottes vieillissantes aux Etats-Unis, les constructeurs d'avions ont ignoré la récession grâce à une avalanche de commandes. Mais ils doivent désormais produire tous les avions qu'ils ont vendus.

"Nous ne pouvons pas continuer à ce niveau (de commandes), mais ce que nous faisons c'est de continuer à augmenter la production", a déclaré le directeur commercial d'Airbus, John Leahy.

Airbus produit pour le moment déjà 42 moyen-courriers A320 par mois. De son côté, Boeing a récemment annoncé qu'il passerait son rythme mensuel de 38 737 actuellement à 47 d'ici 2017.

"Il nous reste encore du travail à faire mais nous estimons qu'il y a de la marge pour augmenter la production au-delà du rythme de 42", a déclaré à des journalistes Fabrice Brégier, le président exécutif d'Airbus.

Il n'a pas précisé quel pourrait être le prochain niveau de production et quand la décision pourrait être annoncée. Des fournisseurs disent être incités à réfléchir à des rythmes de production de 52 appareils par mois. Le constructeur a annoncé une hausse de 2,6% des prix moyens de ses avions en 2014.

L'avionneur européen anticipe également suffisamment de demande pour continuer à accroître la production du nouveau modèle A320neo - plus économe en carburant - une fois parvenu à 42 unités en 2018.

POTENTIEL DE 14 A350 PAR MOIS

John Leahy, qui plaide pour une hausse des cadences, estime que le marché pourrait à terme absorber chaque mois plus de 50 A320neo et 14 long-courriers A350.

Airbus, qui prévoit de livrer son premier A350 au dernier trimestre de cette année, compte en produire dix par mois d'ici fin 2018.

"Les risques sur le programme A350 diminuent chaque jour mais les défis changent également", a dit Fabrice Brégier.

John Leahy, a de son côté confirmé qu'Airbus pourrait étudier une version allongée de l'A350-1000, la plus large des trois versions de son nouveau long-courrier, mais qu'il n'y avait pas d'urgence.

La plus petite des trois versions, l'A350-800, subit la concurrence interne de l'A330, qui témoigne toujours d'une belle vitalité commerciale.

Des sources industrielles et des analystes ont déclaré à Reuters la semaine dernière qu'Airbus étudiait la possibilité de doter son avion long-courrier A330 de moteurs plus performants, sur le modèle de ceux proposés sur les monocouloirs de la famille A320.

La remotorisation n'est pas la principale option étudiée pour l'A330, a cependant précisé Fabrice Brégier lors de la conférence de presse.

Il a ajouté qu'Airbus comptait livrer "près de 30" A380 par an au cours des trois prochaines années et a réaffirmé l'objectif d'équilibre financier du programme en 2015 sur cette base de 30 livraisons.

Airbus table sur 30 commandes d'A380 cette année, après avoir affiché 42 commandes nettes de son très gros porteur l'an passé grâce à une commande surprise de 50 unités passée par la compagnie du Golfe Emirates.

Airbus pourrait profiter notamment d'une commande de 20 A380 de la part de la société de leasing Doric Lease, dont John Leahy a dit espérer la signature au premier trimestre.

Avec Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...