Bourse > Airbus group > Airbus group : Boeing passera une lourde charge sur son avion ravitailleur
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
58.990 € -1.77 % Temps réel Euronext Paris
59.740 €Ouverture : -1.26 %Perf Ouverture : 59.940 €+ Haut : 58.730 €+ Bas :
60.050 €Clôture veille : 2 624 610Volume : +0.34 %Capi échangé : 45 590 M€Capi. :

Airbus group : Boeing passera une lourde charge sur son avion ravitailleur

Boeing passera une lourde charge sur son avion ravitailleurBoeing passera une lourde charge sur son avion ravitailleur

WASHINGTON (Reuters) - Boeing a annoncé vendredi que le groupe passerait une charge après impôts de 536 millions de dollars sur ses comptes du deuxième trimestre, liée à des problèmes apparus pendant les tests du circuit de carburant de son avion de ravitaillement en vol KC-46 qu'il construit pour l'U.S. Air Force.

Le groupe américain d'aéronautique et de défense a précisé que ces charges, qui reviennent à 77 cents par action, prennent en compte une estimation de coûts revue en hausse pour boucler la conception, la certification et la construction de cet appareil, tout en maintenant le calendrier des premières livraisons en 2017.

Il s'agit de la seconde charge passée par Boeing sur cet avion, qui est l'un de ses plus gros projets dans l'aéronautique militaire. Cela porte les charges totales après impôts sur ce projet à 800 millions de dollars et à près de 1,3 milliard avant impôts.

Boeing a longtemps rejeté les estimations de l'U.S. Air Force selon lesquelles il lui coûterait plus d'un milliard de dollars de plus que prévu pour développer et tester l'avion ravitailleur mais des problèmes imprévus au cours de l'année écouléé ont modifié la situation, précisent des analystes qui n'ont pas été surpris par l'annonce.

Loren Thompson, analyste chez Lexington Institute, note que Boeing avait minimisé les coûts de développement en connaissance de cause pour empêcher Airbus de remporter le contrat mais que les pertes sont plus lourdes qu'il ne l'avait prévu.

Le constructeur doit supporter lui-même les coûts supplémentaires liés à ce projet car le coût pour Washington est limité 4,9 milliards de dollars dans un cadre de son contrat.

Boeing a précisé que cette provision modifierait les perspectives de résultat par action du groupe sur l'année 2015, qui doivent être annoncées le 22 juillet, lors de la publication des résultats du deuxième trimestre, sans plus de détails.

Il a toutefois précisé que les perspectives de chiffre d'affaires et de "cash flow" annuels resteraient inchangés.

Le constructeur aéronautique a dit qu'il était déterminé à livrer les 18 premiers appareils à l'armée de l'air américaine d'ici août 2017 et d'en construire 197 d'ici 2027.

(Andrea Shalal et Alwyn Scott, Juliette Rouillon pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...