Bourse > Airbus group > Airbus group : Boeing affiche des prévisions prudentes, l'action baisse
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.320 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
58.580 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 45 846 M€Capi. :

Airbus group : Boeing affiche des prévisions prudentes, l'action baisse

Marché : Boeing affiche des résultats et un CA meilleurs que prévuMarché : Boeing affiche des résultats et un CA meilleurs que prévu

par Alwyn Scott

NEW YORK (Reuters) - Boeing a publié mercredi un bénéfice net trimestriel meilleur qu'attendu et s'attend à livrer plus d'avions cette année qu'en 2013 mais ses prévisions financières prudentes sont mal accueillies à Wall Street.

L'action du groupe américain d'aéronautique et de défense perdait 4,5% à 130,93 dollars à 16h30 GMT, plus forte baisse de l'indice Dow Jones qui cédait alors 0,7%.

Le résultat net de Boeing a augmenté de 26% à 1,23 milliard de dollars (902 millions d'euros) sur le trimestre octobre-décembre, soit 1,61 dollar par action aux normes comptables GAAP, contre 978 millions de dollars (1,28 dollar par action) un an auparavant.

Le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 7% à 23,8 milliards de dollars.

Le bénéfice courant, qui exclut certaines dépenses liées au financement des retraites des salariés, a progressé de 29% à 1,84 milliard de dollars, soit 1,88 dollar par action contre 1,46 dollar un an plus tôt. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 1,57 dollar pour un chiffre d'affaires de 22,7 milliards selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Mais si les résultats dépassent le consensus, les investisseurs s'inquiètent des perspectives présentées par le groupe pour l'année à venir.

Boeing dit viser un bénéfice courant de 7,20 dollars par action au maximum cette année, soit une hausse de moins 2% par rapport à celui de 7,07 dollars enregistré en 2013. Le chiffre d'affaires, lui, devrait se situer entre 87,5 et 90,5 milliards, contre 86,6 milliards en 2013.

"C'est prudent", a commenté Ken Herbert, analyste de Canaccord Genuity, qui ne s'attend toutefois pas à voir les estimations d'analystes revues à la baisse.

Robert Stallard, de RBC Capital Markets, note pour sa part que Boeing a pour habitude de présenter des prévisions prudentes en début d'exercice.

Pour lui, la baisse de l'action ce mercredi reflète "le choc initial de l'affichage" mais Boeing pourrait aisément dépasser ses prévisions.

LA MARGE A DÉPASSÉ L'OBJECTIF INITIAL

Il y a un an, Boeing avait dit prévoir pour 2013 un bénéfice situé entre 6,10 et 6,30 dollars par action. A la fin du troisième trimestre, cette fourchette avait été portée à 6,50-6,65 dollars, pour être au final nettement dépassée, à 7,07 dollars.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donne pour l'instant pour 2014 un bénéfice par action de 7,57 dollars.

Robert Stallard note par ailleurs la faiblesse des flux de trésorerie de Boeing, mais précise dans une note que les estimations des analystes avaient été "de plus en plus optimistes" sans qu'aucun "consensus réel" ne se dégage.

Le cash-flow opérationnel prévu par le groupe pour 2014, à 6,25 milliards de dollars, est inférieur de 1,5 milliard aux attentes, explique pour sa part Carter Copeland, analyste de Barclays.

Cet écart, ajoute-t-il, peut s'expliquer par certains ajustements et par les prévisions en matière de production d'avions.

Boeing prévoit de livrer entre 715 et 725 appareils commerciaux cette année, soit près de 12% de plus que le record de 648 livraisons inscrit l'an dernier.

Il y a deux semaines, Airbus, son principal concurrent sur le marché de l'aviation commerciale, a dit tabler pour cette année sur un niveau de livraisons similaires à celui de l'an dernier, soit 626 appareils.

Alors que les marges dans les avions commerciaux ont reculé fin 2013, à 10,3% sur octobre-décembre contre 11,6% trois mois plus tôt, elles ont augmenté dans la défense, à 10,8% contre 8,4%.

Sur l'ensemble de l'année, toutefois, la marge de 10,9% affichée par les activités d'avions commerciaux dépassent nettement la prévision, qui la donnait à plus de 10%, note Robert Stallard.

Les résultats de Boeing incluent une charge exceptionnelle de 406 millions de dollars pour régler un litige concernant l'annulation du programme de construction des bombardier A-12.

Le département américain de la Justice a proposé la semaine dernière un règlement à l'amiable avec Boeing et General Dynamics dans ce dossier.

Boeing a indiqué que ses résultats trimestriels incluaient une charge de 34 cents par action pour ce règlement, qui a été partiellement compensé par un gain de 28 cents par action lié à des modifications favorables de la réglementation fiscale.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...