Bourse > Airbus group > Airbus group : Airbus veut recruter au moins 4.000 personnes en 2012
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
59.320 € +1.26 % Temps réel Euronext Paris
59.320 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 59.720 €+ Haut : 58.090 €+ Bas :
58.580 €Clôture veille : 2 584 720Volume : +0.33 %Capi échangé : 45 846 M€Capi. :

Airbus group : Airbus veut recruter au moins 4.000 personnes en 2012

Airbus veut recruter au moins 4.000 personnes en 2012Airbus veut recruter au moins 4.000 personnes en 2012

PARIS (Reuters) - Airbus, qui a recruté un peu plus de 4.000 personnes en 2011, prévoit d'embaucher au moins autant de personnes l'an prochain, dont la moitié en France, a déclaré mercredi une porte-parole de l'avionneur européen, confirmant ainsi une information de presse.

Selon le journal Les Echos, ces recrutements devraient permettre d'accompagner la montée en puissance du programme A350. La Tribune ajoute de son côté que ces embauches répondront également à la montée en cadence de la production de l'A320.

"Airbus a embauché un peu plus de 4.000 personnes au niveau mondial cette année, dont la moitié en France. Pour 2012, Airbus prévoit de recruter au moins autant de personnes avec à peu près la même répartition", a déclaré à Reuters une porte-parole d'Airbus.

Airbus, filiale d'EADS, compte actuellement 55.000 employés, contre 52.500 fin 2010, rappelle La Tribune.

A 9h51, l'action EADS reculait de 0,64% à 22,48 euros.

L'annonce d'Airbus intervient alors que d'autres grands groupes français multiplient les réductions de coûts. Areva prévoit ainsi 1.200 à 1.500 suppressions d'emplois en Allemagne dans un avenir proche, selon un responsable fédéral de la branche énergie atomique de la CGT.

Crédit agricole devrait présenter dans la journée un plan de réorganisation de ses activités de banque de financement et d'investissement (BFI) qui devrait comporter des suppressions de postes, selon des sources syndicales.

Le Figaro écrit que la banque envisage de supprimer 2.000 postes, dont plus du quart en France, tandis que Les Echos parlent d'un nombre de suppressions d'emplois pouvant atteindre 2.500, dont 1.000 en France.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...