Bourse > Air liquide > Air liquide : Nomura déçu par la croissance du 4e trimestre
AIR LIQUIDEAIR LIQUIDE AI - FR0000120073AI - FR0000120073
95.310 € -0.69 % Temps réel Euronext Paris
95.420 €Ouverture : -0.12 %Perf Ouverture : 95.780 €+ Haut : 94.200 €+ Bas :
95.970 €Clôture veille : 725 391Volume : +0.19 %Capi échangé : 37 059 M€Capi. :

Air liquide : Nomura déçu par la croissance du 4e trimestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Nomura revient ce matin sur le dossier Air Liquide après que le spécialiste français des gaz industriels et médicaux ait fait état de ses comptes annuels. Les analystes londoniens du bet japonais se montrent notamment déçus par la croissance organique du 4e trimestre. Leur conseil 'neutre' est maintenu, ainsi que l'objectif de cours de 104 euros.

Alors que l'indice CAC 40 recule de 0,4%, l'action Air Liquide perd 1,1 % à 98,2 euros.

Ce matin, Air Liquide a indiqué que son chiffre d'affaires consolidé de 2013 s'élevait à 15.225 millions d'euros, en hausse de +3,7 % hors effet de change et de gaz naturel. Il est en léger retrait (-0,7 %) en données publiées. Le chiffre d'affaires Gaz et Services atteint 13 837 millions d'euros, en croissance comparable de + 3,1 %.

La marge opérationnelle s'élève à 303 millions d'euros et atteint 16,9 % (soit + 20 points de base). Le résultat net (part du Groupe) s'établit à 1 640 millions d'euros, en croissance de + 5,5 % hors effet de change (+3,1 % en variation publiée). Le bénéfice net par action est de 5,28 euros, en hausse de + 3,3 % par rapport à 5,11 euros retraité en 2012.

'La performance du groupe est ainsi en ligne avec ses objectifs d'amélioration régulière de la marge et de croissance du résultat net. Dans ce contexte et sauf dégradation de l'environnement, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser une nouvelle année de croissance du résultat net en 2014', a déclaré Benoît Potier, le PDG du groupe.

Les analystes de Nomura estiment que les ventes du seul 4e trimestre se sont avérées 'légèrement décevantes' en se situant à 3.899 millions, contre des anticipations moyennes de 4.015 millions.

L'effet de changes reste fortement négatif, à 5,8%, mais c'est surtout la croissance à données comparables qui déçoit, à 3,8%, contre 4,2% attendu par le consensus et 5,1% par Nomura. Les branches Santé et Grande industrie sont notamment pointées du doigt.

Nomura attendait un dividende 2013 de 2,60 euros, qui s'est finalement limité à 2,55 euros.

Enfin, la note qualifie indique que 'les prévisions pour 2014 sont les mêmes que celles de 2013'. Le management a selon Nomura raison de se montrer prudent, en raison des effets de changes négatifs attendus au premier semestre et des doutes sur l'intensité de la croissance émergente. Et ce malgré le 'nombre record de démarrages de sites industriels ces deux derniers mois' (8), sachant que 27 mises en services sont attendues cette année.



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...