Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Spinetta voit dans juniac son successeur naturel chez air france
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
5.038 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
5.075 €Ouverture : -0.73 %Perf Ouverture : 5.118 €+ Haut : 5.034 €+ Bas :
5.038 €Clôture veille : 2 995 650Volume : +1.00 %Capi échangé : 1 513 M€Capi. :

Air france -klm : Spinetta voit dans juniac son successeur naturel chez air france

Spinetta voit dans juniac son successeur naturel chez air franceSpinetta voit dans juniac son successeur naturel chez air france

PARIS (Reuters) - Jean-Cyril Spinetta, qui a repris lundi dernier les commandes d'Air France-KLM, déclare au Monde qu'il est "dans l'ordre des choses" qu'Alexandre de Juniac lui succède d'ici à 2014, même si rien n'a encore été tranché.

Avec l'éviction surprise de Pierre-Henri Gourgeon de la directeur générale d'Air France-KLM, Jean-Cyril Spinetta a retrouvé son fauteuil de PDG du groupe franco-néerlandais dont il a été l'un des "pères fondateurs".

Alexandre de Juniac, ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde, a été de son côté nommé au poste nouvellement créé de PDG de la compagnie nationale Air France.

A la question de savoir si l'énarque de 48 ans sera son successeur, Jean-Cyril Spinetta répond, dans l'édition du Monde datée de mardi : "Cela serait dans l'ordre des choses, mais rien n'a été officiellement acté pour ma succession prévue d'ici à 2014. Il faut d'abord qu'il se plonge dans l'entreprise, qu'il s'y plaise et qu'il y réussisse. Ce sera ensuite à lui de dire comment il envisage la suite."

Jean-Cyril Spinetta et le directeur général délégué, le Néerlandais Leo Van Wijk, assureront la coordination stratégique du groupe jusqu'à la constitution d'une véritable holding Air France-KLM, repoussée de début 2012 à courant 2013.

Alexandre de Juniac est attendu à la mi-novembre à la tête d'Air France, après son audition par la commission de déontologie de la fonction publique.

Jean-Cyril Spinetta dit qu'il s'est "rallié bien volontiers" à la décision du comité de nomination de faire d'Alexandre de Juniac son PDG pour la compagnie Air France.

"Alexandre de Juniac n'était pas à la première place dans mes choix personnels, mais il était très haut dans l'ordre de mes priorités", explique-t-il.

Selon la presse, des divergences sur la nomination du nouveau patron d'Air France sont apparues entre Jean-Cyril Spinetta et Pierre-Henri Gourgeon et ont contribué à l'éviction de ce dernier, qui préférait Alexandre de Juniac à Lionel Guérin, le patron de la filiale low cost Transavia.

Dans Le Monde, Jean-Cyril Spinetta fait seulement état de "divergences d'appréciation" (...) "cristallisées en conflit de légitimité" avec son ex-dauphin.

"Je ne suis ni un tueur, ni un flingueur, même souriant", dit-il.

Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...