Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Air France demande des indemnités à Airbus pour ses A380
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
4.984 € +0.16 % Temps réel Euronext Paris
4.991 €Ouverture : -0.14 %Perf Ouverture : 4.994 €+ Haut : 4.936 €+ Bas :
4.976 €Clôture veille : 1 923 840Volume : +0.64 %Capi échangé : 1 496 M€Capi. :

Air france -klm : Air France demande des indemnités à Airbus pour ses A380

PARIS (Reuters) - Air France a confirmé mardi chercher à obtenir des compensations financières d'Airbus, filiale d'EADS, pour les indisponibilités de son très gros porteur A380 afin de compenser une partie du manque à gagner pour la compagnie, comme l'a indiqué le quotidien Les Echos sur son site internet.

La compagnie aérienne souhaite être dédommagée du manque à gagner lié à l'immobilisation des appareils en raison de problèmes techniques, et plus particulièrement lié à l'inspection et la réparation des microfissures découvertes dans la structure des ailes de l'A380.

"Les discussions, classiques en pareille situation, sont toujours en cours. Il s'agit d'un dossier d'autant plus complexe que tous les opérateurs sont concernés", a déclaré un porte-parole de la compagnie.

Il n'a toutefois pas souhaité commenter le montant de l'ordre de 30 à 50 millions d'euros pour le manque à gagner indiqué par Les Echos.

Le porte-parole a également souligné les "bonnes relations" entre ses équipes et celles d'Airbus dans la résolution des problèmes.

"Il n'est pas anormal que des difficultés techniques ou d'exploitations puissent exister comme souvent lors de l'introduction d'un nouveau type d'avion dans une flotte", a-t-il dit.

"Mais les équipes d'Airbus et d'Air France travaillent étroitement pour traiter les problèmes techniques, qui de toute évidence, sont des problèmes de jeunesse".

De son côté, Airbus n'a fait de commentaire.

Le groupe franco-néerlandais continue parallèlement à négocier les modalités de sa commande de 25 long-courriers A350 à Airbus annoncée en septembre 2011.

Le PDG de la compagnie Air France Alexandre de Juniac avait dit en septembre que les discussions pourrait encore durer plusieurs mois en raison de discussions avec Rolls-Royce sur l'entretien des moteurs.

Cyril Altmeyer et Matthieu Protard

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...