Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Le projet Transavia Europe n'est pas "crucial" selon un analyste
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
5.038 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
5.075 €Ouverture : -0.73 %Perf Ouverture : 5.118 €+ Haut : 5.034 €+ Bas :
5.038 €Clôture veille : 2 995 650Volume : +1.00 %Capi échangé : 1 513 M€Capi. :

Air france -klm : Le projet Transavia Europe n'est pas "crucial" selon un analyste

(Tradingsat.com) - Sous la pression du gouvernement, Air France a confirmé hier soir le "retrait immédiat" du projet Transavia Europe au cœur du mouvement de grève, qui pénalise la compagnie depuis maintenant une semaine et demie.

En modifiant sa stratégie, la direction du groupe souhaite "favoriser une résolution rapide du conflit", dont les pertes d'exploitation pourraient s'élever jusqu'à 20 millions d'euros par jour selon la maison mère, Air France-KLM.

L'entreprise veut à présent négocier avec les syndicats des pilotes les conditions de la montée en puissance de Transavia France, sa filiale à bas coûts, "pour faire face à l’offensive des low cost étrangères et conquérir ce marché en plein développement".

Une décision bien accueillie par l'ensemble de la communauté financière. En Bourse, le titre Air France-KLM poursuit sa remontée et enregistre une deuxième séance consécutive de hausse, affichant +0,8% ce jeudi, à 7,66 euros.

Du côté des analystes, c'est le soulagement. "Cette proposition est pour nous une excellente nouvelle puisque nous ne voyons pas le projet Transavia Europe comme élément crucial pour le redressement d’Air France", a souligné ce matin le bureau d'études Oddo.

Toutefois, la facture s'annonce salée pour la compagnie. "Avec la journée d’aujourd’hui, nous estimons que ce conflit aura coûté de l’ordre de 220 millions d'euros, soit 34,5% de notre résultat opérationnel courant attendu avant le lancement des grèves", déplore le courtier.

Aux cours actuels, la valorisation du titre Air France-KLM n'en reste pas moins attractive. Elle serait même, selon Oddo, plus intéressante que celle de Lufthansa ou d'IAG, qui se traitent sur un ratio VE/EBITDAR légèrement supérieur pour les années 2014 et 2015.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...