Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Etihad devrait monter à hauteur de 49,9% dans Air Berlin
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
5.210 € +3.41 % Temps réel Euronext Paris
5.110 €Ouverture : +1.96 %Perf Ouverture : 5.241 €+ Haut : 5.034 €+ Bas :
5.038 €Clôture veille : 6 020 220Volume : +2.01 %Capi échangé : 1 564 M€Capi. :

Air france -klm : Etihad devrait monter à hauteur de 49,9% dans Air Berlin

Etihad devrait monter à hauteur de 49,9% dans Air BerlinEtihad devrait monter à hauteur de 49,9% dans Air Berlin

FRANCFORT (Reuters) - Etihad Airways va porter sa participation dans Air Berlin de 30% actuellement à 49,9%, une quasi-prise de contrôle qui pourrait être le prélude à un rapprochement de la compagnie allemande en difficulté avec Alitalia, selon des articles de presse et des sources.

Citant des sources d'Air Berlin, le magazine WirtschaftsWoche précise qu'un groupe d'actionnaires allemands, parmi lesquels d'anciens et actuels cadres dirigeants de la compagnie, détiendront un peu plus de 50% pour préserver sa nationalité allemande.

Air Berlin, la deuxième compagnie aérienne d'Allemagne après la Lufthansa, doit conserver son pavillon allemand pour ne pas perdre ses droits hors de l'Union européenne.

Les actuels actionnaires minoritaires, qui détiennent 38,5% de la compagnie, seront rachetés dans le cadre d'une offre de retrait de la cote, selon l'hebdomadaire qui ajoute que la famille turque Sabanci, actionnaire à hauteur de 12% via un véhicule d'investissement, sortira également du capital.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès d'Etihad, basée à Abou Dhabi.

Un porte-parole d'Air Berlin a réitéré que la compagnie, qui a repoussé la publication de ses résultats annuels au 27 mars, était en négociations avancées en vue de changements importants.

UNE COMBINAISON AIR BERLIN-ALITALIA?

Etihad mène parallèlement des négociations pour prendre une participation dans Alitalia, la compagnie italienne qui croule sous un endettement de plus de 800 millions d'euros.

Les discussions se sont intensifiées et des sources au fait de la situation ont indiqué qu'Etihad pourrait prendre une participation allant jusqu'à 40% dans la compagnie italienne, dont Air France-KLM est actionnaire à hauteur de 7%.

Selon des sources bancaires et des sources du secteur, Etihad envisage de combiner Air Berlin et Alitalia afin de générer des synergies et de préserver les droits internationaux d'Air Berlin. Mais ces discussions sont à un stade préliminaire et un accord éventuel pourrait se heurter à l'opposition du gouvernement italien et des syndicats, très attachés à l'indépendance de l'ex-transporteur national.

Un rapprochement, qu'il prenne la forme d'une fusion ou d'un accord commercial, pourrait aussi contraindre Air Berlin à sortir de l'alliance Oneworld pour rejoindre SkyTeam, dont Alitalia est membre.

La compagnie émiratie envisage parallèlement d'approfondir sa coopération avec Air France-KLM, elle aussi membre de SkyTeam.

Selon la WirtschaftsWoche, le patron d'Etihad, James Hogan, espère obtenir le soutien du gouvernement allemand à sa transaction sur Air Berlin, dont le montant est estimé à plus de 100 millions d'euros.

Air Berlin s'est mise en difficulté en engageant ces dernières années une expansion trop rapide qui n'a pas porté ses fruits face à la concurrence, notamment, de la compagnie britannique à bas coûts EasyJet, très présente sur le segment des voyages d'affaires en Allemagne.

Air Berlin avait renoncé en novembre à son objectif d'un résultat opérationnel à l'équilibre en 2013.

(Praveen Menon à Dubaï, Peter Maushagen et Ludwig Burger à Francfort, Agnieszka Flak à Milan; Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...