Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Air France-KLM vise 6% à 8% de rentabilité en 2015
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
5.103 € +1.29 % Temps réel Euronext Paris
5.110 €Ouverture : -0.14 %Perf Ouverture : 5.115 €+ Haut : 5.034 €+ Bas :
5.038 €Clôture veille : 1 683 100Volume : +0.56 %Capi échangé : 1 532 M€Capi. :

Air france -klm : Air France-KLM vise 6% à 8% de rentabilité en 2015

Air France-KLM vise 6% à 8% de rentabilité en 2015Air France-KLM vise 6% à 8% de rentabilité en 2015

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France-KLM a annoncé lundi viser une rentabilité de 6% à 8% en 2015, se rapprochant ainsi des niveaux de ses concurrentes dans un contexte de compétition accrue et de prix du pétrole élevés.

Compte tenu de la conjoncture, le groupe aérien franco-néerlandais, numéro deux européen, devra toutefois réduire encore ses investissements de 300 millions d'euros en 2013 et de 200 millions en 2014, soit un total de 1,2 milliard l'an prochain et de 1,4 milliard l'année suivante.

La compagnie allemande Lufthansa a elle aussi annoncé une intensification de son programme de réduction des coûts.

IAG, fusion de British Airways et d'Iberia, a annoncé début novembre la suppression de près d'un quart des effectifs de la compagnie espagnole et une réduction de ses capacités afin de la ramener à la rentabilité.

Air France-KLM, qui tient sa journée investisseurs ce lundi, vise un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 2,5 à trois milliards d'euros fin 2014 contre 1,3 milliard fin 2011.

Sa marge opérationnelle ajustée de 6% à 8% visée pour 2015 se compare à une marge de 1,3% sur l'exercice 2010, la dernière enregistrée à ce jour par le groupe.

L'action cède 0,6% à 7,066 euros à 12h45, donnant une capitalisation de 2,12 milliards d'euros. Elle rebondit de 77,9% depuis le début de l'année, les analystes saluant le succès de la mise en oeuvre du plan de restructuration.

La compagnie Air France, largement responsable des pertes du groupe, prévoit la suppression de 5.122 postes et la réduction de 20% des coûts d'ici fin 2014.

Air France-KLM précise que son plan "Transform 2015" permettra de diminuer de 400 millions d'euros ses charges salariales en 2014 par rapport à 2011. Dans ce cadre, 735 départs ont déjà été finalisés chez Air France.

"BASES DE PROVINCE" RÉÉVALUÉES EN SEPTEMBRE 2013

Air France a perdu 500 millions d'euros dans le court et moyen-courrier en 2011, sur un total de 700 millions pour le groupe franco-néerlandais qui vise un retour à l'équilibre sur ce segment en 2014.

Le court et moyen-courrier ne représente qu'un peu plus d'un tiers du chiffre d'affaires d'Air France, mais est vital pour acheminer ses passagers vers ses vols long-courriers, la partie la plus rentable de son activité.

Air France va réduire sa flotte court et moyen-courriers - y compris les vols régionaux - d'une cinquantaine d'avions et augmenter l'utilisation quotidienne de ses appareils.

Le transporteur français orchestrera en parallèle la montée en puissance de sa compagnie à bas coûts Transavia, dont la flotte passera à 20 Boeing 737 en 2015 contre huit actuellement.

La compagnie réévaluera en septembre 2013 ses "bases de province" mises en place à Marseille à l'automne 2011 et à Toulouse et Nice au printemps dernier pour réduire ses coûts en proposant des vols moyen-courriers ne passant pas par Paris.

Le plan de restructuration annoncé par le groupe franco-néerlandais en janvier vise à réduire sa dette en trois ans de deux milliards d'euros, pour la ramener fin 2014 à 4,5 milliards d'euros, et à réduire de 10% son coût unitaire hors carburant dans le même temps.

Air France-KLM précise que l'application de la nouvelle norme relative aux retraites aura un impact négatif sur les capitaux propres d'ouverture au 1er janvier 2013 de 1,1 milliard d'euros mais sera sans effet sur le cash flow.

Avec Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...