Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Air France-KLM renoue avec un bénéfice d'exploitation
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
5.038 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
5.075 €Ouverture : -0.73 %Perf Ouverture : 5.118 €+ Haut : 5.034 €+ Bas :
5.038 €Clôture veille : 2 995 650Volume : +1.00 %Capi échangé : 1 513 M€Capi. :

Air france -klm : Air France-KLM renoue avec un bénéfice d'exploitation

Air France-KLM retrouve enfin un bénéfice d'exploitationAir France-KLM retrouve enfin un bénéfice d'exploitation

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France-KLM a annoncé jeudi avoir renoué en 2013 avec un bénéfice d'exploitation, profitant de l'embellie économique et récoltant les fruits de son plan de restructuration qui devrait lui permettre de se remettre en ordre de marche en 2015 après plusieurs années de crise.

Le numéro deux européen en termes de chiffre d'affaires derrière Lufthansa a confirmé viser un excédent brut d'exploitation (Ebitda) d'environ 2,5 milliards d'euros en 2014 sauf choc économique imprévu, puis une nouvelle hausse en 2015, et une dette ramenée à 4,5 milliards à la fin de l'année prochaine.

Air France-KLM a dégagé en 2013 son premier bénéfice d'exploitation depuis trois ans, à 130 millions d'euros (consensus Thomson Reuters I/B/E/S 88 millions).

Pour y parvenir, le groupe a réduit de 2,3% ses frais de personnel - son premier poste de dépenses - à la suite du plan "Transform 2015" lancé début 2012 avec 7.900 suppressions des postes chez Air France en deux phases.

Le groupe a également réduit de 5,2% sa facture de kérosène, son deuxième poste de dépenses, qui a encore représenté près de 6,9 milliards d'euros en 2013.

"Nous sortons du rouge. Le plan Transform se déroule exactement comme prévu", a déclaré à des journalistes le PDG Alexandre de Juniac, rappelant que le groupe avait réduit ses coûts de plus de 700 millions d'euros en deux ans.

"Nous nous mettons en ordre de bataille pour revenir au meilleur niveau de la compétition mondiale."

Le moyen-courrier, principal point noir du groupe, a réduit sa perte d'exploitation, passée de 800 millions d'euros en 2012 à 650 millions en 2013 et compte la ramener à environ 300 millions en 2015.

Le groupe compte également sur la montée en puissance de sa compagnie à bas coûts Transavia, qui devrait compter 26 avions à l'été 2016 contre huit à l'été 2012.

Dans le fret, à nouveau déficitaire en 2013, le groupe prévoit de diviser ses capacités quasiment par trois en 2015 comparé à l'exercice 2008-2009, au début de la crise et d'étendre au fret sa coopération avec Etihad, la compagnie d'Abou Dhabi. De nouvelles mesures ne sont pas exclues si le marché ne se redresse pas, a précisé Alexandre de Juniac.

Alexandre de Juniac a toutefois précisé qu'il n'était pas question d'une entrée d'Etihad au capital d'Air France et qu'Air France-KLM ne discutait pas avec Etihad de son éventuelle prise de participation dans la compagnie aérienne en difficultés Alitalia.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 25,52 milliards d'euros, en hausse de 0,4%, soit +2,3% hors changes, en deçà du consensus, tandis que son Ebitda progresse à 1,855 milliard contre 1,797 milliard anticipé par les analystes.

Air France-KLM a toutefois creusé sa perte nette part du groupe à 1,827 milliard, sous le coup de la dépréciation d'actifs d'impôts différés portant sur des pertes fiscales relatives à des exercices antérieurs.

Pierre-François Riolacci, le nouveau directeur financier d'Air France-KLM venu de Veolia Environnement, a démenti les rumeurs récentes d'augmentation de capital, une opération qui serait selon lui inutile au regard de la trésorerie nette de 4,2 milliards d'euros du groupe fin 2013.

Vers 15h20, le titre Air France-KLM cédait 0,8% à 9,009 euros (contre -0,2% pour le CAC 40). Le titre a progressé de près de 19% depuis le début de l'année, portant sa capitalisation boursière à 2,8 milliards.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...