Bourse > Adp > Adp : COR - ADP confirme ses objectifs malgré un trafic ralenti
ADPADP ADP - FR0010340141ADP - FR0010340141
91.690 € +0.10 % Temps réel Euronext Paris
92.000 €Ouverture : -0.34 %Perf Ouverture : 92.270 €+ Haut : 91.260 €+ Bas :
91.600 €Clôture veille : 58 191Volume : +0.06 %Capi échangé : 9 074 M€Capi. :

Adp : COR - ADP confirme ses objectifs malgré un trafic ralenti

tradingsat

Bien lire §18-19 que c'est TAV et non pas ADP qui est susceptible de faire une offre sur le 3e aéroport d'Istanbul

PARIS (Reuters) - Aéroports de Paris (ADP) a confirmé jeudi ses objectifs financiers pour 2012 en dépit d'un ralentissement de son trafic en octobre et d'un contexte de "fortes incertitudes".

L'exploitant des aéroports de Paris et d'Orly anticipe toujours pour cette année une croissance modérée de son trafic passagers, de son chiffre d'affaires et de son excédent brut d'exploitation (Ebitda).

Le groupe a annoncé une hausse de 4,9% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année, à 1,972 milliard d'euros.

Sur la période, le trafic passagers dans les aéroports parisiens a enregistré une hausse modérée de 1,3%.

En prenant en compte l'international, le trafic d'ADP a augmenté de 9,2% sur neuf mois, à 68,1 millions de passagers, la hausse atteignant 20,7% pour l'aéroport d'Istanbul.

Pour le mois d'octobre, le trafic a en revanche diminué de 1,7% sur un an, à 7,4 millions de passagers, marqué par une baisse à l'international (-3,5%) et en France (-2,3%). Seul le trafic Europe (hors France) est parvenu à se stabiliser (+0,1%).

"En France, la tendance est plus faible depuis avril et le mois d'octobre est encore plus mauvais. C'est un niveau très faible qui soulève la question de ce qui peut arriver ensuite", a déclaré Laurent Galzy, directeur général adjoint chargé des finances lors d'une conférence téléphonique.

Le dirigeant a néanmoins souligné l'impact pour le mois d'octobre du calendrier des vacances scolaires, dont une partie se sont déroulées cette année en novembre.

Pour les prochains mois, Laurent Galzy a évoqué un "haut niveau d'incertitudes", précisant que le groupe était en train de mettre un place un nouveau processus pour évaluer les perspectives du trafic l'an prochain.

"Nous verrons les résultats de ce processus dans quelques semaines", a-t-il dit.

IMPACT DU PROJET D'AÉROPORT À ISTANBUL

Lundi, le conseil d'administration d'ADP, dont l'Etat détient 52%, a proposé de nommer Augustin de Romanet, ex-patron de la Caisse des dépôts, au poste de PDG du groupe en remplacement de Pierre Graff, atteint par la limite d'âge.

Le directeur général délégué d'ADP, François Rubichon, qui était candidat à la succession de Pierre Graff, assurera l'intérim, le temps qu'Augustin de Romanet soit auditionné par des commissions parlementaires et que soit publié le décret avalisant sa nomination.

Selon deux sources proches du dossier, le directeur financier Laurent Galzy devrait être nommé numéro deux d'ADP en remplacement de François Rubichon.

Le premier dossier auquel Augustin de Romanet devra s'atteler est un héritage de Pierre Graff : l'acquisition en mai de 38% du concessionnaire de l'aéroport d'Istanbul, TAV Havalimanlari Holding TAVHL.IS, pour 668 millions d'euros.

Les autorités turques ont annoncé cet été un projet de troisième aéroport à Istanbul, ce qui a suscité des interrogations en interne sur l'investissement d'ADP.

Lors de la conférence téléphonique, Laurent Galzy a reconnu que l'ouverture d'un troisième aéroport pourrait avoir un impact sur les revenus de l'aéroport Ataturc exploité par ADP si elle intervenait avant la fin de la concession du groupe en 2021.

Les autorités turques ont avancé la date de 2016 pour la mise en route de ce troisième aéroport mais cela pourrait prendre plus de temps entre le processus d'appel d'offres et la construction, a indiqué le directeur financier d'ADP.

Il n'est pas exclu que TAV participe à l'appel d'offres pour le nouvel aéroport d'Istanbul.

Laurent Galzy a fait état de discussions avec les autorités turques sur le sujet par l'intermédiaire de TAV.

"Il s'agit d'un projet attractif que nous avons à étudier" le moment venu, a déclaré le directeur financier.

Il a par ailleurs indiqué qu'aucune opération de croissance externe de l'ampleur de sa prise de participation dans TAV n'était envisagée.

A la Bourse de Paris, l'action ADP reculait de 0,75% à 59,24 euros à 11h20, donnant une capitalisation de 5,86 milliards d'euros. Elle regagne 11,8% depuis le début de l'année après avoir cédé 10,3% en 2011.

Blandine Hénault avec Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...