Bourse > Adp > Adp : L'engagement climatique confirmé
ADPADP ADP - FR0010340141ADP - FR0010340141
94.350 € +2.90 % Temps réel Euronext Paris
91.290 €Ouverture : +3.35 %Perf Ouverture : 94.460 €+ Haut : 91.290 €+ Bas :
91.690 €Clôture veille : 76 369Volume : +0.08 %Capi échangé : 9 337 M€Capi. :

Adp : L'engagement climatique confirmé

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'édition 2015 du Salon du Bourget a été l'occasion pour Aéroports de Paris, Air France-KLM et le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) de confirmer leurs engagements dans la lutte contre le réchauffement climatique.

La responsabilité environnementale du secteur aéronautique ne saurait être mésestimée, ce dernier étant à l'origine de 2% des rejets mondiaux de dioxyde de carbone (CO2) d'origine anthropique. Toutefois, le transport aérien mondial s'est engagé dans cette cause en 2009, ambitionnant une croissance neutre en émissions de CO2 à partir de 2020.

Forts de ces constats, et à l'occasion de l'événement 'La COP21 vue du ciel', organisé aujourd'hui au Salon du Bourget et à 6 mois de la 21e Conférence des Parties qui se déroulera en France sous l'égide des Nations Unies, les 3 acteurs précités ont tenu à annoncer le renforcement de leur implication dans la réduction de leur empreinte écologique et ont signé une déclaration commune. En présence des ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et de l'Ecologie Ségolène Royal, mais aussi de Tony Tyler, président de l'Association Internationale des Transporteurs Aériens (IATA), et de Philippe Ciais du GIEC, ils ont pris des engagements ambitieux.

Aéroports de Paris s'est ainsi fixé pour objectifs de diminuer les émissions de CO2 de ses infrastructures aéroportuaires par passager de 50% entre 2009 et 2020, tout en développant le trafic ; d'améliorer sa performance énergétique de 1,5% par an sur la période 2016-2020, ce qui représentera environ 15% entre 2009 et 2020; et d'établir la part d'énergies renouvelables dans la consommation finale de ses aéroports à 15% d'ici le début de la prochaine décennie.

Air France - KLM s'est pour sa part engagé à réduire les rejets carbone de ses opérations aériennes de 20% d'ici 2020 (par rapport à 2011) ; à améliorer de 20% la performance énergétique de ses installations fixes à l'horizon 2020 (également par rapport à 2011) ; et à mobiliser tous les acteurs pour promouvoir la création d'une filière de biocarburants pour le transport aérien en France et aux Pays-Bas.

Enfin, les industriels du GIFAS aspirent à faire converger les innovations technologiques issues du CORAC (COnseil pour la Recherche Aéronautique Civile), afin que les nouveaux appareils réalisent une réduction de 50% des émissions de CO2 en 2020 et de 75% en 2050 (référence année 2000) ; à soutenir l'objectif de la Commission européenne d'une production de 2 millions de tonnes de biocarburants aéronautiques en 2020, grâce à des actions d'accompagnement et de validation de la chaîne de mise en oeuvre ; et à poursuivre la réduction de l'empreinte carbone de leurs sites et de leurs activités industrielles à chaque étape du cycle de vie, en associant l'ensemble de la filière.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...