Bourse > Adp > Adp : Aurel BGC réitère son opinion 'conserver'
ADPADP ADP - FR0010340141ADP - FR0010340141
94.350 € +2.90 % Temps réel Euronext Paris
91.290 €Ouverture : +3.35 %Perf Ouverture : 94.460 €+ Haut : 91.290 €+ Bas :
91.690 €Clôture veille : 76 369Volume : +0.08 %Capi échangé : 9 337 M€Capi. :

Adp : Aurel BGC réitère son opinion 'conserver'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aurel BGC réitère son opinion 'conserver' sur Aéroports de Paris et place l'objectif de cours sous revue, contre 60 euros précédemment, jusqu'à la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre, le 14 mai prochain.

Le bureau d'études souligne que le titre a progressé de 16% depuis janvier. Cette remontée fait suite à une fin d'année 2012 perturbée par un avertissement sur les résultats, qui avait entraîné le titre à la baisse de plus de 5% pour s'approcher des 58 euros.

'La valeur a clairement trouvé la faveur des investisseurs suite à la performance du nouveau Président-directeur général, qui a notamment mis l'accent sur trois points clés', indique l'analyste. Ainsi, la direction a affirmé sa volonté d'améliorer la profitabilité, en particulier au travers d'efforts au niveau des charges de personnel, son souhait d'accroître la visibilité du contrat de régulation économique, au travers d'une extension éventuelle de sa durée, d'amorcer une réflexion sur les niveaux d'investissements, qui pourraient être réduits.

'Tout cela combiné à un style de communication vraisemblablement perçu comme plus dynamique par les marchés que celui de son prédécesseur et surtout un taux de distribution des dividendes relevé à 60% contre 50% auparavant', précise Aurel BGC.

Par ailleurs, le bureau d'études souligne que TAV, dont ADP détient 38% du capital, n'a pas été retenu pour la construction et la concession du troisième aéroport 'géant' d'Istanbul, 'une déception pour TAV qui disposait d'atouts réels pour remporter l'appel d'offre'.

'Les négociations qui vont s'ouvrir avec l'Etat turc ouvrent une nouvelle période d'incertitude, à la fois sur le timing et les montants en jeu', ajoute l'analyste.

Les niveaux de cours actuels lui semblent prendre en compte une partie des catalyseurs 2013, alors que plusieurs incertitudes demeurent : le trafic d'ADP reste corrélé au PIB français, l'impact des ouvertures commerciales est vraisemblablement déjà pricé, au moins en partie, le groupe ayant très bien communiqué sur les récentes extensions, le discours volontaire d'Augustin de Romanet ouvre de nouvelles perspectives, l'échec sur le troisième aéroport d'Istanbul est une déception, dans la mesure où le principal actif de TAV n'a d'autre avenir que de disparaître, mais pour autant, les chiffres en jeux demeurent modestes par rapport à la taille d'ADP.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...