Bourse > Adocia > Adocia : Perte nette 2013 ramenée à -4,3 millions d'euros
ADOCIAADOCIA ADOC - FR0011184241ADOC - FR0011184241
50.050 € -0.42 % Temps réel Euronext Paris
50.300 €Ouverture : -0.50 %Perf Ouverture : 51.330 €+ Haut : 50.040 €+ Bas :
50.260 €Clôture veille : 11 257Volume : +0.16 %Capi échangé : 343 M€Capi. :

Adocia : Perte nette 2013 ramenée à -4,3 millions d'euros

(Tradingsat.com) - Adocia a annoncé mardi soir après la clôture de la Bourse une légère amélioration de ses résultats 2013 qui sont marqués par une perte nette de -4,3 millions d'euros, contre -6 millions d'euros sur l'exercice précédent. Les produits opérationnels qui comprennent le chiffre d'affaires et les autres revenus tels que le crédit d'impôt recherche, s’élèvent à 8,8 millions d’euros contre 7,2 millions d’euros en 2012. Les dépenses de recherche et développement sont stables à hauteur de 11,5 millions d’euros pour 11,7 millions d’euros l’an dernier. La société de biotechnologie a également fait état d'une position de trésorerie de 19,4 millions d’euros à fin décembre 2013.

"L’année 2013 a été marquée par le franchissement d’étapes majeures pour nos projets et par des investissements importants dans des études cliniques dont les résultats seront clés pour l’avenir à court et moyen terme de notre société. Les initiatives prises sur le projet ultra-fast-acting Lispro, après la fin de la collaboration avec Eli Lilly, devraient donner des résultats dès cette année", a commenté Gérard Soula, Président Directeur Général d’Adocia.

"Avec l’acquisition et le développement d’une nouvelle technologie, nous avons enrichi notre portefeuille et avons ainsi saisi l’opportunité de rentrer dans le domaine du cancer, avec pour ambition d’améliorer l’efficacité des traitements existants. Nous sommes convaincus que cette acquisition peut être un nouveau levier de croissance à moyen terme pour la société. Nous démarrons l’année 2014 avec enthousiasme, portés par les résultats cliniques d’ores et déjà obtenus avec notre produit BioChaperone Combo", a précisé le dirigeant.

"Notre consommation de cash s’est élevée à 11 millions d’euros en 2013. Notre trésorerie de 19,4 millions d’euros en début d’année nous permet d’envisager avec sérénité le financement du programme clinique important prévu en 2014 (3 études de phase II sur l’insuline – 1 étude de phase III sur le DFU) tout en assurant le développement actif de la plateforme DriveIn", a ajouté Valérie Danaguezian, Directeur Financier.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...