Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Washington poursuivrait de grandes banques sur l'immobilier

Marché : Washington poursuivrait de grandes banques sur l'immobilier

Washington poursuivrait de grandes banques sur l'immobilierWashington poursuivrait de grandes banques sur l'immobilier

WASHINGTON (Reuters) - L'agence fédérale qui supervise le marché des prêts hypothécaires aux Etats-Unis pourrait prochainement porter plainte contre plusieurs grandes banques pour leur rôle dans la crise des subprimes, ce qui pèse sur les valeurs bancaires vendredi à Wall Street.

L'Agence fédérale de financement immobilier (Federal Housing Finance Agency), qui supervise les géants Fannie Mae et Freddie Mac, reproche à plusieurs grandes banques d'avoir donné une image trompeuse de la qualité des prêts hypothécaires regroupés et vendus pendant la bulle immobilière, a-t-on appris vendredi d'une source proche du dossier.

Ces prêts, dit subprime, sont à l'origine de l'éclatement de la bulle financière immobilière fin 2008. Les établissements faisant du crédit immobilier avaient sensiblement assoupli leurs normes de prêt pour attirer de nouveaux clients et leur vendre des logements qu'ils n'avaient pas le moyen de payer, pariant sur une hausse continue du marché immobilier.

L'existence de cette plainte imminente a en premier été rapportée jeudi soir par le New York Times avant d'être confirmée vendredi par une source jointe par Reuters.

La source n'a pas souhaité nommer de banque en particulier, mais d'après le New York Times, qui cite trois personnes proches du dossier, l'agence gouvernementale va poursuivre entre autres Bank of America, JP Morgan Chase, Goldman Sachs et la Deutsche Bank.

Vers 15h15 GMT à Wall Street, le titre BofA dévissait de plus de 6%, JP Morgan cédait 3,5% et Goldman Sachs perdait 4,6%, alors que l'indice Dow Jones reculait de 1,6%.

LITIGES COÛTEUX

La plainte sera déposée vendredi ou mardi prochain, croit savoir le New York Times. Les responsables de BofA, JPMorgan et Goldman Sachs n'ont pas souhaité faire de commentaire.

"Nous ne pouvons nous exprimer sur une plainte dont nous n'avons pas connaissance et qui n'a pas encore été déposée", a dit un porte-parole de Deutsche Bank au NYT.

Fannie Mae et Freddie Mac ont perdu plus de 30 milliards de dollars en raison notamment de leurs achats de valeurs mobilières adossées à des créances immobilières. Il a fallu de l'argent public pour redresser leurs comptes.

L'agence fédérale de financement immobilier a déjà porté plainte contre UBS en juillet, cherchant à récupérer au moins 900 millions de dollars et, selon les personnes citées par le New York Times, les nouvelles poursuites seront d'une ampleur financière similaire.

Les principales banques américaines sont déjà confrontées à la possibilité de devoir débourser plusieurs dizaines de milliards de dollars en règlement de litiges relatifs à leur activité dans le crédit hypothécaire.

Ce scénario réduirait davantage leurs niveaux de capitaux, ouvrant potentiellement la voie à un resserrement du crédit alors même que le marché immobilier est en berne et que l'économie américaine dans son ensemble montre des signes de ralentissement.

Signe de l'inquiétude à ce sujet, la Réserve fédérale américaine a demandé à Bank of America de présenter les mesures qu'elle prendrait si les conditions d'activité se dégradaient, rapporte vendredi le Wall Street Journal, citant des personnes proches du dossier.

Margaret Chadbourn avec Jonathan Stempel, Clément Guillou, Wilfrid Exbrayat et Natalie Huet pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...