Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Pas de marge à la baisse sinon 2011 sera négatif

Wall street : Pas de marge à la baisse sinon 2011 sera négatif

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street en a terminé très exactement au niveau à partir duquel s'était amorcé le rebond de 18H (les indices US réduisant de moitié leurs pertes à l'heure du déjeuner).

Les vendeurs ont repris la main à l'heure du café et provoqué une chute de plus de 2% en moyenne des indices US. A ce moment là, le Nasdaq-100 basculait dans le rouge par rapport au 1er janvier dernier... mais quelques rachats ont permis de limiter un peu la casse et de préserver l'équilibre sur l'année 2011 (c'est également le cas en faisant la moyenne des principaux indices historiques). Mais la marge de sécurité s'amenuise pour le Dow Jones qui rechute de -1,1% vers 11.825Pts.

Le Nasdaq plongeait de -1,55% dans le sillage de First Solar (-21,4% à 33,15$) qui lance un 'profit warning' lié à la suppression de certaines subventions Fédérales pour cause de coupes budgétaires au détriment du secteur privé. Le 'S&P' perdait également plus de 1,1% et menace directement le palier de soutien médian des 1.210/1.215Pts (avec une clôture à 1.212Pts).

Mais rien n'est encore définitivement perdu: à 48H de la journée des '4 sorcières', il apparait encore possible de ramener le Dow Jones au-dessus des 12.000Pts et le Nasdaq Composite à proximité des 2.600Pts.

Il faudrait une ou deux bonnes statistiques (sur l'emploi demain ou sur l'activité industrielle) pour redonner un peu de tonus à Wall Street. La hausse de +0,7% des prix à la production était certes inférieure aux prévisions mais elle n'a en rien soutenu les indices US.

Le problème, c'est que la décrue de l'Euro risque de se poursuivre sous les 1,2950$ (sachant que le palier des 1,3000$ n'a pas stoppé sa décrue) et que les places asiatiques (notamment Shanghai et de Shenzhen) menacent d'enfoncer de nouveaux planchers annuels, alors que les signaux de rupture à la baisse du tout début de la semaine sont largement confirmés.

Mais le principal facteur d'inquiétude récurrent depuis le début de la semaine demeure la vulnérabilité de l'Euro: alors que les agences de notation s'apprêtent à dégrader en cascade les dettes souveraines et les émissions des banques et assurances de l'Eurozone, le Dollar grimpait vers 1,295$ en fin d'après-midi (son zénith depuis début janvier dernier) ce qui provoquait une vague de dégagements sur les valeurs cycliques et les exportatrices. Caterpillar -qui est un peu des deux à la fois- chutait de -4,35% (avec un avertissement sur son activité en 2012), Walt Disney lâchait -3,25%, Chevron -3%, Cisco -2,65%.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...