Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Efface 3 séances de repli,300mds$ pour l'emploi?

Wall street : Efface 3 séances de repli,300mds$ pour l'emploi?

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street avait entamé la séance avec des dispositions résolument haussières et des gains initiaux supérieurs aux estimations... les indices US n'ont cessé par la suite d'amplifier leurs gains, de telle sorte que le Nasdaq engrange +3,05% et revient pratiquement au contact de ses meilleurs niveaux de la semaine précédente (à 2.549ts contre 2.546 le 1er septembre et 2.580Pts le 31 août en clôture). Le 'S&P' a grimpé de +2,9% (avec 95% de titres en hausse) dans le sillage des banques et des pétrolières et le Dow Jones reprend +2,5%

Les principaux indices US n'avaient pas perdu beaucoup de terrain depuis jeudi (moitié moins qu'en Europe) mais le reliquat de perte pourrait être rapidement effacé si Barack Obama sait se montrer convaincant demain sur la possibilité d'orchestrer des mesures créatrice d'emplois (les USA disposeraient d'une marge de manoeuvre de 300Mds$ pour soutenir les grands travaux, la rénovation des écoles, la reconversion des chômeurs).

Le scepticisme est grand car ni les 787Mds$ du plan de relance de 2009 ni les 'QE' successifs de la FED ne sont parvenus à doper le marché du travail.

La FED de son côté a publié un 'Beige Book' sans surprises (bonnes ou mauvaises), soulignant que l'activité serait hésitante ou en train de faiblir dans nombre de régions: elle ne devrait donc pas différer la mise en place de stimuli monétaires au-delà du 20 septembre prochain.

Les investisseurs américains peuvent également se réjouir du rejet par la cour de justice de Karlsruhe (qui fait office de Conseil Constitutionnel) d'une plainte contre le gouvernement d'Angela Merkel pour viol de l'interdiction de venir au secours d'un pays de la zone Euro en difficulté (en vertu de l'article 104 du Traité de Lisbonne... qui devient de facto caduc). L'Europe ne laissera peut être pas tomber la Grèce purement et simplement mais les effets d'un défaut de paiement partiel pourrait être atténués par le FESF... et le risque de contagion s'éloigne avec l'amorce de rétablissement des finances de l'Irlande et du Portugal.

Dow Jones ont fini dans le vert, emmenées par Bank of America (+7,01% à 7,48 dollars). L'établissement a procédé à un remaniement de sa direction avec notamment le départ de la patronne de ses activité d'investissement, Sallie Krawcheck, une des stars de Wall Street.

Tout comme en Europe, après 3 séance 'difficiles', le secteur bancaire s'est redresé dans le sillage de Bank of America (+7%), Morgan Stanley (+6,5%), Zions Bancorp (+5,9%), Wells Fargo (+4,4%), JP-Morgan (+4,1%), AMEX (+4%).

Du côté des 'technos', Yahoo! a bondi de 5,5% sur l'annonce du limogeage de sa directrice Carol Bartz après seulement 33 mois passés à la tête du groupe (l'intérim sera assuré par le directeur financier). Par ailleurs, Nvidia a bondi de +8%, Micron de +6,9%, Adobe de +6,5%, Sandisk a repris +5,8%, F5 networks +5,1%, Staples +5%, Flextronics +4,8%, Oracle +4,3%.

Le secteur pétrolier a également fini en forte hausse de + 3% dans le sillage d'ExxonMobil (+3,5%), Chevron et Halliburton (+3,85%), Devon Energy (+4%), Anadarko (+4,2%), Peabody (+7%).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...