Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Au plus haut depuis le 25/07/2011, crise effacée

Wall street : Au plus haut depuis le 25/07/2011, crise effacée

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le Dow Jones a bénéficié d'un joli coup de pouce à la toute dernière minute: il était en peu en retrait par rapport à ses plus hauts du jour à 21H58 mais il a pris sur le fil 10 précieux points qui lui permettent d'inscrire sa meilleure clôture depuis le 25 juillet 2011.

Wall Street a clôturé au plus jaut du jour, de la semaine et de l'année 2012... pour la 5ème fois en l'espace de 7 séances. Il est clair que les opérateurs s'emploient à tirer les indices le plus haut possible à l'approche de la séance des '3 sorcières' de ce vendredi 20 janvier. Les contrats 'janvier' engrangent une progression de +10,5% à +11% selon l'indice considéré et la performance annuelle s'élève à +7% pour le Nasdaq, +4,5% pour le 'S&P' (ces deux indices alignent 16 séances de hausse sur une série de 20 depuis le 19 décembre dernier).

Compte tenu des nombreuses incertitudes subsistant sur l'issue de la crise structurelle (et pas seulement de solvabilité) qui affecte la zone Euro, la flambée du pétrole et des carburants, la croissance de la Chine, sans oublier des statistiques qui n'ont pas été que positives au cours des 5 dernières semaines, un rapport hausses/baisses aussi déséquilibré et une hausse aussi régulière qu'irréversible traduit l'action résolue des robots algorithmiques. La concordance des hausses avec une actualité positive n'est donc que très relative et somme toute secondaire: ce qui prime, c'est la préservation de la tendance et la maîtrise de la volatilité.

La 'bonne nouvelle' du jour, ce fut une spectaculaire chute des inscriptions hebdomadaires au chômage (-50.000 à 352.000) à l'issue de la seconde semaine de janvier: les raisons de cette décrue ne sont pas clairement établies mais le marché se satisfait de ce nouveau prétexte haussier et qui s'ajoute au succès des émissions obligataires françaises et espagnoles de la matinée.

La seule 'mauvaise surprise' est survenu quelques minutes après la clôture avec la publication de trimestriels décevants par Google (9,5$ de bénéfice par action au lieu des 10,5$ escompté avec un chiffre d'affaires de 8,1 contre 8,4Mds$ attendu: le titre dévissait rapidement de -10% vers 575$ en transactions hors séance. Cette journée était également baptisée 'electronic thursday' compte tenu de la publication des résultats d'IBM (+2% en 'after hour' malgré un CA légèrement décevant à 29,5Mds$), d'Intel (+1% avec un profit par titre de 0,61$ contre 0,68$ attendu et 13,9Mds de chiffre d'affaires), Microsoft (chiffre d'affaire de 20,9Mds$ conforme aux prévisions).

Le Nasdaq a été dopé par les fortes hausses de F5 Network +10,6%, Sears +9,8%, Netapp +8,25%, Juniper +8%, Broadcom et Netflix +5%, AMD +4,2%, EBay +3,8%, Micron +3%, Garmin +2,7%, Amazon +2,6%.

Seule grosse déception: Elecronic Arts avec -3,9%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...