Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street termine en léger repli avec Apple et le pétrole

Wall Street : Wall Street termine en léger repli avec Apple et le pétrole

Wall Street : Wall Street termine en léger repli avec Apple et le pétroleWall Street : Wall Street termine en léger repli avec Apple et le pétrole

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a essentiellement fini en légère baisse lundi, sous le coup à la fois du repli du compartiment pétrolier dans la foulée du nouveau recul des cours du brut et de la baisse de l'action Apple à la veille des résultats trimestriels du géant de l'électronique.

L'indice Dow Jones a cédé 0,13%, soit 23,65 points, à 17.623,05. Le S&P-500, plus large, a perdu 3,97 points, soit 0,19%, à 2.071,18. Le Nasdaq Composite a en revanche pris 2,84 points (+0,06%) à 5.034,70.

Dans un climat d'attentisme avant la réunion de deux jours de la Réserve fédérale, Wall Street semble ainsi marquer le pas après quatre semaines de hausse consécutives de ses trois principaux indices.

Depuis le début du mois, le Dow reste en hausse de 8,2%, le S&P 500 de 7,9% et le Nasdaq de 8,98%.

L'indice S&P des valeurs énergétiques a reculé de 2,52%, baisse sectorielle la plus marquée du jour, dans un contexte de repli de plus de 1% des cours du brut.

Le titre ExxonMobil a perdu 2,12% à 81,22 dollars et l'action Chevron 2,71% à 88,77, figurant parmi les plus fortes baisses du Dow Jones.

La recul le plus prononcé de l'indice est toutefois le fait du titre Apple, qui a cédé 3,19% à 115,28 dollars, sous le coup notamment de l'annonce par le spécialiste allemand des semiconducteurs Dialog Semiconductor, un fournisseur du fabricant d'iPhone, de résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Un indice regroupant les valeurs liées aux semi-conducteurs a perdu 1,98%.

RECUL DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS

A l'issue d'une réunion de deux jours, la Fed publiera mercredi un communiqué qui sera étudié de près par les intervenants pour tenter de se faire une idée de la date à laquelle la banque centrale se décidera à relever ses taux.

Les traders ne voient qu'une probabilité de 6% pour que la Fed relève ses taux cette semaine et de 39% pour qu'elle se décide en décembre, selon le programme FedWatch de CME Group.

Les ventes de logements neufs, ajustées des variations saisonnières, ont baissé de 11,5% en septembre à 468,000 en rythme annualisé aux Etats-Unis, à leur plus bas niveau depuis novembre 2014, a annoncé dans la journée le département du Commerce.

Janet Yellen, présidente de la Fed, a déclaré que la banque centrale américaine relèverait ses taux cette année seulement si elle percevait des signes d'une croissance économique durable.

La bonne tenue de Wall Street ces dernières semaines s'explique en partie par des résultats supérieurs aux attentes des grands noms de la technologie.

Le recul moyen du bénéfice des composants du S&P 500 est désormais vu à 2,8% pour le troisième trimestre alors que, avant le début de la saison des résultats, les analystes financiers tablaient sur un repli de 4,9%.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...