Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street termine en hausse mais la tendance reste baissière

Wall street : Wall street termine en hausse mais la tendance reste baissière

Wall street : wall street termine en hausse mais la tendance reste baissièreWall street : wall street termine en hausse mais la tendance reste baissière

par Edward Krudy

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en hausse jeudi soir, soutenus par des valeurs bancaires portées par les annonces de la Banque centrale européenne.

La crainte de voir la crise de la dette souveraine se propager vers d'autres régions du monde et provoquer un effondrement des banques s'est traduite par une brève incursion du Standard & Poor's 500 en territoire baissier (bear market)en début de semaine.

Le Dow Jones a terminé en hausse de 1,68%, 183,38 points, à 11.123,33, le S&P 500 a pris 20,94 points, 1,83% à 1.164,97 et le Nasdaq a gagné 1,88% , 46,61 points, à 2.506,82.

Soucieuse d'éviter une transformation de la crise européenne en crise mondiale aux conséquences catastrophiques, la BCE a annoncé la relance de ses appels d'offres à un an et un peu plus, l'un ayant lieu ce mois-ci et l'autre en décembre tout en laissant ses taux inchangés.

Pour John Brady de MF Global, cette annonce pourrait permettre d'enrayer la hausse des taux des prêts interbancaires, présentée comme le signe avant-coureur d'un stress sur les banques.

La décision de la BCE de ne pas toucher à ses taux directeurs tout en mettant l'accent sur l'assombrissement des perspectives de la région a déçu certains investisseurs, provoquant un accès de volatilité des l'ouverture.

L'annonce d'une hausse inférieure aux attentes des inscriptions au chômage la semaine dernière n'a quant à elle pas découragé les investisseurs. Ils surveilleront de près vendredi la publication des chiffres du chômage pour le mois de septembre.

L'action de Morgan Stanley, l'une des plus malmenées ces derniers temps en raison de son exposition à l'Europe, a terminé sur une progression solide de 4,83% à 15,18 dollars, tandis que l'indice sectoriel des financières de S&P s'est adjugé 3,23% s'illustrant comme l'un des principaux secteurs haussiers.

Des spéculations faisant état d'un rachat éventuel de Research In Motion a permis au cours de son action de s'adjuger 3,5% à 24,42 dollars.

Très suivie également, l'action Apple en raison du décès jeudi matin de son emblématique fondateur Steve Jobs a terminé en baisse de 0,23%, signe que les marchés conservent leur confiance dans la marque à la pomme.

Nicolas Delame pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...