Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street se prépare à une avalanche de résultats

Wall street : Wall street se prépare à une avalanche de résultats

Wall street : wall street se prépare à une avalanche de résultatsWall street : wall street se prépare à une avalanche de résultats

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Même si les investisseurs n'en attendaient rien de flamboyant, la saison des résultats a mal démarré aux Etats-Unis et la situation ne s'est pas améliorée au fil des jours, au point de raviver l'inquiétude sur l'état de la reprise économique aux Etats-Unis et sur les perspectives des grandes entreprises.

Avant le début des présentations, le marché s'attendait déjà à une baisse des profits par rapport à l'an dernier. Mais désormais, c'est le chiffre d'affaires lui-même qui préoccupe les investisseurs, de grandes multinationales comme IBM, General Electric ou Microsoft ayant fait état ces derniers jours de ventes inférieures aux attentes.

Les résultats du troisième trimestre sont d'autant plus importants pour les investisseurs et les économistes qu'il donnent l'occasion aux sociétés cotées de donner des prévisions plus précises sur l'année suivante.

Le rythme des publications va s'accélérer au cours de la semaine à venir, l'agenda regroupant huit entreprises du Dow Jones et 155 du Standard & Poor's 500.

Sur la semaine écoulée, la proportion des sociétés du S&P 500 ayant battu le consensus en terme de chiffre d'affaires n'a été que de 38%, contre 41% depuis le début de la saison des résultats et une moyenne de long terme de 62%, selon les données Thomson Reuters.

Les performances sont un peu meilleures en terme de bénéfices: 62% des sociétés ayant publiés entre lundi et vendredi ont fait mieux qu'attendu, contre 60,3% au total depuis le début du mois et une moyenne de long terme de 62%.

Les investisseurs se sont délestés de titres des sociétés dont les résultats les ont déçus et les prises de bénéfice pourraient bien se poursuivre au vu des performances solides affichées depuis le début de l'année, estime Larry Peruzzi, trader senior de Cabrera Capital Markets.

Vendredi, Wall Street a subi sa plus forte baisse en pourcentage depuis quatre mois, le Dow abandonnant 1,52%, le S&P 500 1,66% et le Nasdaq 2,19%. Mais le S&P affiche encore une progression de 14% depuis le début de l'année.

APPLE, BAROMÈTRE POUR L'ENSEMBLE DU MARCHÉ

Apple, qui présentera ses trimestriels jeudi soir, risque d'avoir une influence forte sur la tendance globale car le secteur des hautes technologies est pour l'instant celui qui a le plus déçu. Outre IBM et Microsoft, Intel et Google ont tous été sanctionnés en Bourse.

Apple "est assurément un baromètre et, aujourd'hui plus que toute autre valeur, il peut donner le ton aux investisseurs", estime Lawrence Creatura, gérant de Federated Investors.

Outre Apple, l'agenda des publications de résultats pour la semaine à venir inclut entre autres Caterpillar, Yahoo, United Parcel Service et Whirlpool.

Sur la base des résultats pour 116 entreprises du S&P 500 et des estimations disponibles pour les autres, les bénéfices de l'indice devraient avoir reculé de 1,8% au troisième trimestre par rapport à la même période l'an dernier, ce qui marquerait leur premier recul en trois ans.

En excluant Apple, ce recul atteindrait 2,3% selon Greg Harrison, analyste de Thomson Reuters.

Et les perspectives présentées par les entreprises ont ajouté aux motifs d'inquiétude: pour le quatrième trimestre, on recense 17 prévisions inférieures au consensus, aucune positive et une seule conforme aux attentes, un décompte moins favorable qu'il y a trois mois.

"C'est maintenant que la vérité apparaît", souligne Lawrence Creatura. "C'est maintenant que les équipes de direction commencent à préciser à quoi pourraient ressembler les résultats 2013."

La réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, mardi et mercredi, pourrait détourner momentanément l'attention du marché des publications trimestrielles.

Parmi les indicateurs attendus au cours des prochains jours figurent les ventes de logements neufs et les commandes de biens durables en septembre (mercredi) ainsi que la première estimation de la croissance du troisième trimestre (vendredi).

Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...