Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street s'oriente à la baisse dans les premiers échanges

Wall Street : Wall Street s'oriente à la baisse dans les premiers échanges

Wall Street : Wall Street s'oriente à la baisse dans les premiers échangesWall Street : Wall Street s'oriente à la baisse dans les premiers échanges

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a été hésitante en ouverture jeudi, avant de s'orienter à la baisse, affectée par des résultats de sociétés mitigés et en dépit d'une bonne statistique du chômage.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont certes augmenté aux Etats-Unis dans la semaine au 12 avril, mais moins que prévu.

Wall Street avait terminé en hausse de 1% mercredi, réagissant à de bonnes statistiques chinoises et américaines ainsi qu'aux déclarations de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen.

Cette dernière avait déclaré ce même mercredi que l'économie américaine semblait bien partie pour arriver progressivement à une situation de plein emploi mais qu'elle avait encore besoin de mesures de soutien d'ordre monétaire.

Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones perdait 0,19% à 16.393,63 points, le S&P-500 cédait 0,14% à 1.859,78 et le Nasdaq Composite lâchait 0,15% à 4.080,06.

Pour ce qui est des résultats de sociétés, Google avait annoncé mercredi des résultats du premier trimestre inférieurs aux attentes et IBM avait pareillement raté le consensus pour son chiffre d'affaires trimestriel.

Google perd 2% et IBM 3,8%.

Dans le segment des valeurs financières, Goldman Sachs a annoncé jeudi une baisse de 11% de son bénéfice au premier trimestre, imputable en particulier à une diminution de son revenu tiré du trading de taux fixe, mais le solde a battu le consensus.

Morgan Stanley a annoncé jeudi un bénéfice en hausse de 55% au premier trimestre, porté à nouveau par la solide performance de l'activité de gestion de fortune entre autres.

Goldman Sachs gagne 1,28% et Morgan Stanley 2,38%.

Aux industrielles, General Electric a annoncé jeudi une hausse de 12% de ses bénéfices industriels, de solides performances dans les turbines à gaz, les moteurs d'avion et les équipements pétroliers ayant surmonté l'accès de faiblesse des segments santé et transports.

GE gagne 1,76%.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...