Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street reprend son souffle après la décision de la Fed

Wall Street : Wall Street reprend son souffle après la décision de la Fed

Wall Street : Wall Street reprend son souffle après la décision de la FedWall Street : Wall Street reprend son souffle après la décision de la Fed

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini sans grand changement jeudi, dans un marché qui a repris son souffle après la belle hausse de la veille en réaction aux déclarations rassurantes de la Réserve fédérale sur l'économie et l'évolution de la politique monétaire.

L'indice Dow Jones a grignoté 11,11 points ou 0,07% à 16.179,08, nouvelle clôture record, après avoir atteint en séance un plus haut absolu à 16.194,72.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a cédé 1,05 point, soit 0,06%, à 1.809,32 et le Nasdaq Composite a reculé de 11,93 points (0,29%) à 4.058,14.

Le Dow et le S&P-500 avaient signé mercredi leur meilleure performance depuis deux mois, le marché saluant à la fois la mesure de la Fed dans la réduction de son assouplissement quantitatif - ses rachats d'actifs seront réduits de 10 milliards de dollars à 75 milliards de dollars à partir de janvier - et sa promesse de maintenir des taux bas sur une longue période.

"On assiste aujourd'hui à un retrait normal après une forte hausse. Les investisseurs prennent leur bénéfice", commente Jack Ablin, directeur des investissements chez BMO Private Bank à Chicago.

Les statistiques mitigées du jour ont encouragé la consolidation. Si l'indice Philley Fed, qui mesure l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie, a légèrement progressé en décembre, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont reparties à la hausse et les ventes de maisons, dans l'ancien, ont baissé de 4,3% en novembre.

"Ce n'est qu'un simple ajustement après le rally d'hier. L'année a été fructueuse, et je ne serais pas surpris que les investisseurs clôturent leurs livres ce soir ou demain car il n'y aura plus beaucoup d'actualité ou de potentiel jusqu'à l'année prochaine", complète Doug Foreman, chez Kayne Anderson Rudnick Investment Management.

Depuis le 1er janvier, le S&P affiche un gain de près de 27%.

ORACLE EN VUE, T-MOBILE US BONDIT

Sur le Nasdaq, Facebook a cédé 0,94% à 55,05 dollars en prévision d'un placement, son fondateur et directeur général Mark Zuckerberg ayant décidé de vendre 41,4 millions d'actions - d'une valeur de 2,3 milliards de dollars - pour payer ses impôts . Le titre fera encore l'actualité vendredi avec son entrée, à la clôture, dans l'indice S&P-500.

Sur le New York Stock Exchange, Oracle s'est distingué avec une hausse de 5,78% en réaction à des résultats trimestriels en légère baisse mais meilleurs que prévu.

Accenture s'est adjugé 5,14% après avoir déclaré s'attendre à un redressement de son activité de conseil aux entreprises sur l'exercice.

En vedette, T-Mobile US, la filiale américaine de Deutsche Telekom, a profité d'informations sur une possible OPA de l'opérateur de la télévision par satellite Dish. Le titre a bondi de 8,66% à 29,61 dollars.

Target a perdu 2,20%. Le numéro deux américain de la distribution a fait état d'un vol de données d'une ampleur sans précédent, concernant potentiellement 40 millions de cartes de crédit et de débit de ses clients.

Angela Moon, Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...