Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street recule avant la réunion de la Fed

Wall Street : Wall Street recule avant la réunion de la Fed

Wall Street : Wall Street recule avant la réunion de la FedWall Street : Wall Street recule avant la réunion de la Fed

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi, la retombée des cours du pétrole, des résultats trimestriels décevants et l'attente de l'issue de la réunion de la Réserve fédérale mardi et mercredi incitant les investisseurs à rester en retrait.

L'indice Dow Jones perd 0,31% à 17.947,52 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,28% à 2.085,80 points et le Nasdaq Composite cède 0,25% à 4.893,93 points.

La Fed devrait observer le statu quo mercredi mais pourrait modifier son diagnostic sur l'économie de manière à préparer le terrain à de nouvelles hausses des taux à l'avenir.

Les intervenants attendent aussi le résultat, jeudi, de la réunion de la Banque du Japon, qui pourrait abaisser ses taux directeurs un peu plus loin en territoire négatif.

Par ailleurs, les cours du pétrole sont retombés lundi, victimes de prises de bénéfices après trois semaines de hausse.

"Les investisseurs ont beaucoup à digérer cette semaine avec la réunion de la Fed, les cours du pétrole et les résultats, ce qui pourrait déboucher sur plus d'incertitudes et un marché plus volatil", dit Peter Cardillon de First Standard Financial.

Vendredi, Wall Street a fini la séance sans grand changement, affectée par les résultats décevants de Microsoft et d'Alphabet, maison mère de Google.

Toujours sur le plan des résultats, Xerox perd 8,2% à la suite de la publication d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice trimestriels en recul, conséquence de l'appréciation du dollar et de la baisse des ventes d'imprimantes et de copieurs.

Perrigo chute de 11,2% après l'annonce de la démission de son PDG, Joseph Papa, qui va rejoindre Valeant, dont le titre gagne 4,1%.

Tribune Publishing s'envole de près de 55%. Gannett, éditeur, entre autres, du quotidien USA Today, a annoncé lundi avoir offert de racheter le propriétaire du Los Angeles Times et Chicago Tribune, pour 12,25 dollars par action, soit une prime de près de 63% sur sa clôture de vendredi.

(Tanya Agrawal, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...