Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street rebondit à l'ouverture, le japon préoccupe toujours

Wall street : Wall street rebondit à l'ouverture, le japon préoccupe toujours

Wall street : wall street rebondit à l'ouverture, le japon préoccupe toujoursWall street : wall street rebondit à l'ouverture, le japon préoccupe toujours

NEW YORK (Reuters) - Wall Street rebondit jeudi à l'ouverture avec les valeurs des matières premières, même si le marché devrait rester très volatil face au risque de catastrophe nucléaire au Japon.

Dans les premiers échanges, le Dow Jones avance de 1,15% ou 133,21 points à 11.746,05 points et le S&P 500, plus large, prend 1,43% (17,93 points) à 1.274,81 points. Le composite du Nasdaq, à forte composante technologique, s'adjuge 1,48% (38,62 points) à 2.655,24 points.

L'indice CBOE de la volatilité chutait de son côté de 8,2% à l'ouverture.

Les valeurs des matériaux de base sont parmi les principales contributrices au rebond à la faveur de la flambée des cours, notamment celui du pétrole sur fond de tensions persistantes au Moyen-Orient. Exxon Mobil progresse de 1,4% et Chevron de 1,3%.

Autre soutien à la tendance, FedEx, considéré comme un bon baromètre de l'activité économique aux Etats-Unis, a relevé ses prévisions de chiffre d'affaires et de marge pour le trimestre en cours et le prochain.

L'action du groupe de messagerie bondissait de 4,4% à l'ouverture.

Pour Mark Luschini, de Janney Montgomery Scott, le marché est vulnérable mais les investisseurs profitent de la baisse des cours pour acheter à bon compte.

"Nous avons assisté à d'importantes baisses sur les marchés d'action, dont une partie au moins est imputable à des ventes paniques", juge-t-il.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué plus que prévu aux Etats-Unis lors de la semaine au 12 mars, tandis que les pressions inflationnistes sont restées contenues en février malgré la hausse la plus forte depuis plus d'un an et demi des prix à la consommation. et

En revanche, la production industrielle aux Etats-Unis s'est contractée contre toute attente en février, en grande partie en raison de températures clémentes qui ont pesé sur le secteur des services aux collectivités.

Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...