Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street quasiment stable après les chiffres du chômage

Wall Street : Wall Street quasiment stable après les chiffres du chômage

Wall Street : Wall Street quasiment stable après les chiffres du chômageWall Street : Wall Street quasiment stable après les chiffres du chômage

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert jeudi sans grand changement après deux séances dans le rouge, un chiffre des inscriptions hebdomadaires au chômage moins bon que prévu limitant la progression des indices.

L'indice Dow Jones gagnait 6,97 points à l'ouverture, soit 0,04%, à 18.103,87 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progressait de 0,09% à 2.100,37 et le Nasdaq Composite prenait 0,26% à 4.979,90.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté aux Etats-Unis lors de la semaine au 28 février, à 320.000 contre 313.000 la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 295.000 inscriptions au chômage.

Sur le marché des changes, l'euro a touché un plus bas de 11 ans et demi face au billet vert, à 1,1016 dollar, dans le sillage des déclaration du président de la Banque centrale européenne Mario Draghi.

La BCE a ramené à zéro sa prévision d'inflation en zone euro en 2015, contre +0,7% en décembre, pour prendre en compte la chute des prix de l'énergie et la faiblesse de l'euro, a annoncé son président peu avant l'ouverture de Wall Street.

L'institut d'émission lancera lundi prochain, le 9 mars, la mise en oeuvre de son nouveau programme d'achats d'obligations d'Etat sur les marchés financiers, destiné à soutenir la croissance et à faire remonter l'inflation dans la zone euro, a déclaré par ailleurs Mario Draghi.

Aux valeurs, AbbVie plongeait de plus de 5% dans les premiers échanges après avoir annoncé le rachat pour 21 milliards de dollars de Pharmacyclics, un spécialiste de l'oncologie qui était également convoité par J&J. L'action Pharmacyclics s'envolait de plus de 10%.

Costco Wholesale prenait près de 3%. Le numéro trois américain de la distribution a publié un bénéfice meilleur que prévu pour son deuxième trimestre fiscal clos le 15 février, avec une hausse de 8% de ses ventes à périmètre comparable hors essence.

(Chuck Mikolajczak, Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...