Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street plombée par le marasme ambiant et par hp

Wall street : Wall street plombée par le marasme ambiant et par hp

Wall street : wall street plombée par le marasme ambiant et par hpWall street : wall street plombée par le marasme ambiant et par hp

NEW YORK (Reuters) - Après avoir joué aux montagnes russes dans la matinée, Wall Street a décroché à la mi-journée pour clôturer en forte baisse vendredi, plombée en particulier par Hewlett-Packard, qui est venu apporter une nouvelle note d'incertitude pour les investisseurs.

Ces derniers craignent plus généralement une nouvelle récession aux Etats-Unis et une déstabilisation du système financier en Europe et l'effet HP n'a fait que renforcer leur appréhension à la veille du week-end.

Hewlett-Packard a terminé en baisse de près de 20% à 23,6 dollars, soit sa plus forte perte depuis le krach de 1987.

Le groupe informatique avait annoncé la veille qu'il pourrait scinder sa division PC et abaissé pour la troisième fois ses objectifs annuels. Il a par ailleurs fait état d'une OPA sur l'éditeur de logiciels britannique Autonomy.

L'indice Dow Jones a perdu 172,93 points (1,57%) à 10.817,65. Le S&P-500 a cédé 17,12 points (1,50%) à 1.123,53. Le Nasdaq Composite a perdu 38,59 points (1,62%) à 2.341,84.

Wall Street accuse ainsi sa quatrième semaine dans le rouge d'affilée. Sur l'ensemble de la semaine le Dow a perdu 4%, le S&P 4,7% et le Nasdaq 6,6%.

"Ce que je vois c'est fondamentalement une crise de confiance plus encore qu'économique ou financière à ce stade", tempère toutefois Natalie Trunow (Calvert Investment Management).

"J'attends toujours une bonne surprise au troisième ou au quatrième trimestre", déclare-t-elle, ajoutant néanmoins que la volatilité risque de s'installer au vu des nouvelles économiques du moment, et notamment le déclassement des Etats-Unis par Standard & Poor's.

L'indice S&P-500 a enfoncé le seuil de soutien de 1.130 et le prochain, de l'avis des analystes, se situe à 1.100. Il avait perdu 4,5% jeudi, soit la sixième fois au cours des deux semaines écoulée où il avait accusé une perte de 4% au moins. Depuis le début de l'année, il subit une perte de 10% environ.

Wall Street définit une correction comme étant un recul de 10% par rapport à un récent sommet. Une chute de 20% par rapport à un pic récent est considéré comme consacrant un marché baissier. Le S&P a perdu 17% par rapport à son pic de clôture du 29 avril.

Aux high techs toujours, Intuit a soutenu un temps le Nasdaq mais ses 8,31% de gain n'ont rien pu faire face à la dégringolade de HP. Intuit a annoncé jeudi qu'il anticipait une hausse de son bénéfice par action pouvant atteindre 24% sur l'exercice fiscal 2012.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...