Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street ouvre sur une note incertaine, la grèce surveillée

Wall street : Wall street ouvre sur une note incertaine, la grèce surveillée

Wall street : wall street ouvre sur une note incertaine, la grèce surveilléeWall street : wall street ouvre sur une note incertaine, la grèce surveillée

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sur une note incertaine lundi, après trois séances de baisse, les investisseurs surveillant avec prudence les développements budgétaires en Grèce.

Dix minutes après une ouverture marquée par une forte volatilité des indices, le Dow Jones gagnait 0,38% à 11.980,75 points tandis que le S&P 500 prenait 0,3% à 1.272,27 points. Le composite du marché Nasdaq progressait quant à lui de 0,23% 2.658,80 points.

Les dernières statistiques économiques américaines n'ont pas apporté de réel soulagement aux investisseurs, après une série d'indicateurs paraissant signaler un ralentissement de l'activité aux Etats-Unis.

Les dépenses de consommation des ménages américains sont restées inchangées en mai pour la première fois en près d'un an, tandis que les revenus ont augmenté de 0,3%, soit légèrement moins qu'attendu, d'après les statistiques du département du Commerce.

Mais l'indice S&P 500 se maintient au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours, un important seuil technique après deux mois de vente importants qui ont fait baisser l'indice de 7%.

Du côté des valeurs, Philip Morris prenait 0,43% Vers 13h40 GMT. Le groupe menace de lancer des poursuite judiciaires contre le gouvernement australien, qui envisage d'imposer aux cigarettiers des emballages génériques, sans logo distinctif, afin de lutter contre le tabagisme.

Bristol-Myers Squibb reculait de 0,38% après une étude révélant un accroissement du nombre de cancers parmi les patients de l'un de ses traitements du diabète développé conjointement avec AstraZeneca.

Stanley Black & Decker prenait autour de 1,03% après avoir proposé de racheter la société suédoise de sécurité et de surveillance Niscayah pour 1,2 milliard de dollars, passif inclus.

Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...