Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street ouvre stable après des statistiques US mitigées

Wall Street : Wall Street ouvre stable après des statistiques US mitigées

Wall Street : Wall Street ouvre stable après des statistiques US mitigéesWall Street : Wall Street ouvre stable après des statistiques US mitigées

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sur une note stable mardi, au premier jour de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, après la publication de statistiques américaines mitigées sur le marché immobilier et sur l'inflation.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones recule de 0,07%, soit 11,30 points, à 16.769,71 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, cède 0,02% à 1.937,31 et le Nasdaq Composite avance de 0,14% à 4.327,35.

Les mises en chantier de logements, en baisse de 6,5%, et les permis de construire ont diminué plus qu'attendu aux Etats-Unis en mai.

Les prix à la consommation ont eux augmenté de 0,4% en mai, soutenus par la plus forte hausse (+0,5%) des prix alimentaires depuis août 2011, confirmant une remontée progressive des pressions inflationnistes.

Ces chiffres, de nature à rassurer certains membres de la Fed qui s'inquiètent de la faiblesse du taux d'inflation, ont fait monter les rendements des Treasuries et propulsé le dollar à des plus hauts du jour contre l'euro et le yen.

Le comité de politique monétaire de la Fed, qui se réunit mardi et mercredi, devrait sans surprise décider de réduire encore de 10 milliards de dollars ses rachats d'actifs mensuels, destinés à soutenir l'activité en inondant l'économie de liquidités.

Les investisseurs attendent surtout d'éventuelles indications sur le calendrier de la remontée progressive des taux, actuellement à des niveaux très bas.

L'escalade des violences en Irak, où le gouvernement est confronté à une vaste offensive des djihadistes de l'Etat islamique de l'Irak et du Levant (EIIL), continue d'inciter les marchés à la prudence mais les prix de l'énergie se stabilisent. Le baril de Brent est redescendu sous les 113 dollars le baril tandis que le brut léger oscille autour de 106,5 dollars.

"On hésite entre se préoccuper des fondamentaux et s'inquiéter de la situation en Irak", déclare Art Hogan, chez Wunderlich Securities à New York. "Et évidemment, le contenu du communiqué de la Fed aura beaucoup plus d'importance que les statistiques économiques publiées aujourd'hui."

Du côté des valeurs, General Motors recule de 0,52% au lendemain de l'annonce du rappel de 3,36 millions de voitures supplémentaires, précisant qu'il porterait de 400 à 700 millions de dollars les charges liées aux rappels dans ses comptes du deuxième trimestre.

Amazon s'octroie 0,57% et AT&T 0,34%. Le Wall Street Journal, citant des sources familières du dossier, a rapporté que AT&T serait l'opérateur américain exclusif du smartphone d'Amazon qui devrait être lancé mercredi.

Coca-Cola réduit son avance à +0,22% après avoir pris près de 2% sur des rumeurs de retrait de la cote auxquelles a mis fin Warren Buffett, selon CNBC.

(Mathilde Gardin pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...