Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street ouvre peu changée faute de visibilité en europe

Wall street : Wall street ouvre peu changée faute de visibilité en europe

Wall street : wall street ouvre peu changée faute de visibilité en europeWall street : wall street ouvre peu changée faute de visibilité en europe

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert peu changée jeudi, l'inquiétude entourant la crise européenne de la dette pesant sur un marché rendu déjà nerveux par la saison des résultats.

Quinze minutes après l'ouverture, le Dow Jones gagnait 0,2% (25 points) à 11.527 points. Le Standard & Poor's, plus large, prenait 0,2% (2,5 points) à 1.212 points tandis que le composite du Nasdaq reculait de 0,1% (2 points) à 2.601 points.

Une information du journal allemand Die Welt, selon laquelle le gouvernement allemand n'exclut pas la possibilité de repousser une seconde fois le sommet européen prévu ce dimanche, a refroidi le moral des investisseurs, pressés de voir l'Europe trouver un plan de sortie de crise.

Dans la foulée, des sources de haut rang directement impliquées dans la préparation du sommet ont dit ne pas être au courant d'un tel projet de report.

Des informations selon lesquelles le Fonds européen de Stabilité financière (FESF) pourra racheter des obligations d'Etats sur le marché secondaire sous certaines conditions ne suffisent pas à rassurer pleinement le marché.

Les investisseurs surveillent également de près la saison des résultats qui jusqu'ici ressortent en demi-teinte. Microsoft publiera notamment ses résultats en après-Bourse.

Yahoo gagne 2,3% après avoir demandé à ce que les candidats intéressés par une OPA ne communiquent pas entre eux, alors que le groupe est sans doute trop gros à avaler pour une seule entreprise, à l'exception peut-être de Microsoft, dont le titre recule de 0,5%.

EBay perd plus de 4% après avoir pourtant annoncé un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 32% et un bénéfice net conforme aux anticipations des analystes financiers.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, à 403.000 contre 409.000 la semaine précédente et 400.000 attendues.

Edward Krudy, Natalie Huet pour le service français, édité par Catherine Monin

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...