Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street ouvre peu changée après les chiffres sur les prix

Wall Street : Wall Street ouvre peu changée après les chiffres sur les prix

Wall Street : Wall Street ouvre peu changée après les chiffres sur les prixWall Street : Wall Street ouvre peu changée après les chiffres sur les prix

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sans grande tendance mardi, après la parution par le département du Travail de chiffres mitigés sur les prix de détail en juin, qui témoignent d'une demande toujours timide aux Etats-Unis.

Même si les prix à la consommation ont dans l'ensemble plus augmenté que prévu le mois dernier, avec une avancée de 0,5%, l'inflation hors alimentation et énergie a été nettement moins conséquente, à 0,2%.

Des prises de bénéfice et la prudence des investisseurs face aux évolutions monétaires viennent en outre compenser l'effet du doublement des profits de Goldman Sachs, dont l'action, malgré tout, est en léger recul.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 8,46 points, soit 0,05%, à 15.475,80 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,06% à 1.681,41 points et le Nasdaq Composite prend 0,01% à 3.607,82 points.

Wall Street avait terminé en légère hausse lundi, au terme d'une séance peu animée, avec un S&P 500 qui a enregistré son huitième gain d'affilée, une série inédite depuis la mi-janvier.

Au niveau des valeurs, Goldman Sachs Group a annoncé mardi un bénéfice trimestriel doublé - et dépassant largement le consensus de Wall Street - grâce à au trading obligataire.

L'action perd cependant 0,3% à 162,51 dollars.

L'action Johnson & Johnson gagne mardi 1,28 % à 91,56 dollars après l'annonce d'un bénéfice meilleur que prévu au titre du second trimestre 2013, en raison de la solidité des ventes de ses médicaments sur ordonnance et de ses équipements médicaux.

Coca Cola baisse en revanche de 2,15% à 40,12 dollars, après la publication de résultats en déclin au deuxième trimestre, en raison d'un climat inhabituellement mauvais qui est venu aggraver les incertitudes persistantes sur l'économie mondiale.

Chuck Mikolajczak, Julien Dury pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...