Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street ouvre en rebond après six séances de pertes

Wall street : Wall street ouvre en rebond après six séances de pertes

Wall street : wall street ouvre en rebond après six séances de pertesWall street : wall street ouvre en rebond après six séances de pertes

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en rebond vendredi sur des achats à bon compte après six séances de repli, mais le marché pourrait se montrer irrégulier en raison des craintes entourant la crise européenne de la dette.

Les volumes devraient rester faibles en raison du week-end prolongé de Thanksgiving. La séance sera écourtée, s'achevant à 18h00 GMT.

Dix minutes après l'ouverture, le Dow Jones gagnait 0,43% (48 points) à 11.305 points. Le Standard & Poor's, plus large, prenait 0,5% (6 points) à 1.167 points tandis que le composite du Nasdaq avançait de 0,5% (12 points) à 2.472.

Signe que la crise européenne de la dette continue de faire rage, l'Italie a dû servir vendredi un rendement record de 6,5% lors d'une adjudication de 10 milliards d'euros de papier à court terme, accentuant la pression sur la troisième économie de la zone euro et son nouveau gouvernement.

Le sommet à trois jeudi entre le nouveau président du Conseil italien, Mario Monti, le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel a produit bien trop peu de résultats pour rassurer les marchés, estime Peter Cardillo, chef économiste pour Rockwell Global Capital à New York.

"Ils se sont simplement mis d'accord pour ne pas se chamailler en public", commente-t-il. "Les marchés vont continuer à faire pression sur l'Union européenne jusqu'à ce qu'elle parvienne à une solution capable de freiner la crise."

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont confirmé jeudi leur intention de proposer avant le Conseil européen du 9 décembre des modifications des traités de l'Union mais celles-ci ne porteront pas sur la Banque centrale européenne, alors qu'aux yeux de bon nombre d'investisseurs, la BCE est la seule capable d'intervenir de manière décisive pour endiguer la crise.

L'euro est en nette baisse face au billet vert, autour de 1,3254 dollar après avoir atteint un plus bas de sept semaines à 1,3225 sur EBS.

Aux valeurs, Apple gagne près de 1,0%. Le groupe à la pomme devance largement ses concurrents en matière de fidélité de ses clients sur le marché de la téléphonie mobile, selon un rapport du cabinet d'études Gfk.

Edward Krudy, Natalie Huet pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...