Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street ouvre en légère hausse dans un climat de prudence

Wall Street : Wall Street ouvre en légère hausse dans un climat de prudence

Wall Street : Wall Street ouvre en légère hausse dans un climat de prudenceWall Street : Wall Street ouvre en légère hausse dans un climat de prudence

NEW YORK (Reuters) - Wall Street, comme prévu, a ouvert en hausse mardi, encouragée par un bon indicateur chinois mais les investisseurs n'en restent pas moins prudents en raison de résultats de sociétés dont la croissance devrait a priori être très modeste.

Les prévisions pour les résultats de sociétés ont été de fait revues à la baisse. Le consensus Thomson Reuters donne une hausse de seulement 1,6% pour les bénéfices trimestriels des sociétés composant le S&P-500. En janvier, la prévision était de 4,3%.

La hausse des prix à la consommation a sinon fortement ralenti en mars en Chine, à la faveur notamment du repli des prix alimentaires après leur pic de neuf mois le mois précédent.

"Le rally sera confirmé si les résultats restent solides et si les entreprises continuent de prospérer en dépit de la baisse des dépenses publiques; dans le cas contraire, la Bourse trébuchera, à mon avis", commente Rick Meckler (LibertyView Capital Management).

Cette incertitude risque de pousser les investisseurs à la prudence vis-à-vis d'un marché qui a atteint récemment des niveaux records. Depuis le début de l'année, le S&P affiche une hausse de plus de 9% et le Nasdaq Composite de plus de 11%.

Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones gagne 0,14% à 14.634,09 points, tandis que le S&P-500 prend 0,13% à 1.565,07 et que le Nasdaq Composite avance de 0,18% à 3.228,19.

Aux valeurs, Alcoa a lancé lundi la saison des résultats, comme à l'habitude, en annonçant une hausse de son bénéfice trimestriel, sa performance dans les segments alumine et métaux primaires s'étant améliorée en dépit d'un marché difficile.

L'action gagne près de 1% à 8,47 dollars.

A l'inverse, J.C. Penney cède 8% à 14,61 dollars. Le distributeur a annoncé lundi soir le départ de son directeur général Ron Johnson, dont la nouvelle stratégie en matière de prix n'a pas porté ses fruits, et son remplacement par son prédécesseur Myron Ullman.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...