Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street ouvre en légère baisse malgré Citigroup

Wall Street : Wall Street ouvre en légère baisse malgré Citigroup

tradingsat

NEW YORK (Reuters) - Wall Street évoluait en légère baisse vendredi, sous le coup d'indicateurs macro-économiques dressant un tableau de contrasté de l'économie américaine et malgré la bonne tenue de l'action Citigroup, dernière banque à publier des résultats trimestriels moins mauvais que prévu.

Vers 13h35 GMT, l'indice Dow Jones perd 2,40 points, soit 0,01%, à 17.924,03. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,08% à 2.081,15 et le Nasdaq Composite cède 0,21% à 4.935,43.

La cote est également tirée vers le bas par le compartiment pétrolier, qui souffre de la baisse de plus de 2% des cours du brut à deux jours d'une réunion à Doha entre pays producteurs, Opep et non-Opep, censée déboucher sur la mise en oeuvre d'un accord de gel de la production.

L'or noir, qui a rebondi d'un creux de 12 ans touché fin janvier-début février dès l'annonce, il y a deux mois, d'un tel projet de gel, pâtit du sentiment qu'un tel plan n'aura pas forcément une grande incidence sur un marché déséquilibré entre une offre abondante et une demande atone.

A l'instar notamment de JPMorgan Chase il y a deux jours, Citigroup, quatrième banque américaine en termes d'actifs, a annoncé un bénéfice du premier trimestre supérieur aux attentes.

Du coup, l'action Citigroup avance de 2,31% à 46,02 dollars, inscrivant l'une des plus fortes hausses du S&P 500 et entraînant à sa suite l'indice S&P regroupant les valeurs financières, qui gagne 0,15% et poursuit sur sa lancée après avoir déjà enchaîné cinq hausses de suite.

A l'autre bout de spectre, l'indice énergie accuse la plus forte baisse sectorielle

L'activité manufacturière dans la région de New York a accéléré bien plus que prévu en avril, avec un indice "Empire State" au plus haut depuis janvier 2015, montre vendredi l'enquête mensuelle de la Réserve fédérale de New York.

Mais la production industrielle des Etats-Unis a baissé plus que prévu, une donnée qui vient se rajouter à celles suggérant que la croissance économique du pays a subi un net ralentissement au premier trimestre.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...