Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street ouvre en léger recul après l'emploi, les résultats

Wall Street : Wall Street ouvre en léger recul après l'emploi, les résultats

Wall Street : Wall Street ouvre en léger recul après l'emploi, les résultatsWall Street : Wall Street ouvre en léger recul après l'emploi, les résultats

NEW YORK (Reuters) - Wall Street ouvre en légère baisse jeudi, accentuant son net recul de la veille, après l'annonce d'une hausse supérieure aux attentes des inscriptions au chômage la semaine dernière et de la publication d'une série de résultats de sociétés américaines.

L'indice Dow Jones perd 0,21% à 14.587,21 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,16% à 1.549,54 et le Nasdaq Composite cède 0,22% à 3.197,60.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté légèrement plus que prévu aux Etats-Unis dans la semaine au 13 avril, à 352.000 contre 348.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne un chiffre de 350.000.

Les inquiétudes concernant la demande mondiale ont déclenché un fort courant de ventes sur les marchés des matières premières, qui à son tour a affaibli les marchés d'actions.

Toutefois, certains investisseurs actions continuent à profiter des replis pour réaliser des achats à bon compte.

"On dirait un navire sans gouvernail en ce moment, avec deux facteurs divergents - l'un étant le ralentissement, probablement mondial, de la croissance", dit Jack Ablin, responsable des investissements à BMO Private Bank à Chicago. "Mais en contrepartie le marché bénéficie d'un énorme flux de liquidité."

Au total, 28 sociétés du S&P 500 publient leurs résultats ce jeudi, dont Microsoft, Google et IBM après la clôture.

Morgan Stanley perd 1,6% après des résultats mitigés, portés surtout par son activité de gestion de fortune.

Verizon prend en revanche 3,8% après avoir annoncé une augmentation plus marquée que prévu du nombre de nouveaux abonnés à ses activités mobiles.

Ebay perd près de 5% après fait état de prévisions pour le deuxième trimestre jugées décevantes.

PepsiCo prend 5,1% après ses résultats alors que Unitedhealth, premier assureur santé des Etats-Unis, perd 3,6% malgré une baisse de son bénéfice trimestriel.

Chuck Mikolajczak, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...