Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street ouvre en forte baisse après son rebond de la veille

Wall street : Wall street ouvre en forte baisse après son rebond de la veille

Wall street : wall street ouvre en forte baisse après son rebond de la veilleWall street : wall street ouvre en forte baisse après son rebond de la veille

NEW YORK (Reuters) - Wall Street est repartie en nette baisse mercredi après son fort rebond de la veille, les investisseurs se montrant toujours inquiets concernant l'état de l'économie après les déclarations de la Réserve fédérale.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones cédait 2,79%, (311,48 points), à 10.929,88 points, le S&P 500 chutait de 2,73% (31,97 points) à 1.140,56, tandis que le composite du Nasdaq reculait de 2,82% (70 points) à 2.412,98 points.

Les craintes persistantes sur l'économie et le déficit laissent augurer comme la veille d'une forte volatilité des échanges.

"A ce stade, les investisseurs ont la tête qui tourne", remarque Oliver Pursche, président de Gary Goldberg Financial Services. "Nous anticipons encore une forte volatilité. Je pense même que nous allons de nouveau approcher les plus bas touchés lundi."

Disney chutait de près de 13% après que le groupe de médias a pourtant annoncé de résultats trimestriels supérieurs aux attentes à la faveur de recettes publicitaires solides sur ses réseaux câblés.

La Réserve fédérale américaine a annoncé mardi le maintien de ses taux proches de zéro au moins jusqu'à la mi-2013 et a fait allusion à d'autres éventuels outils pour faire face à une aggravation sur le front économique.

Dans la foulée de ces déclarations, Wall Street, où le S&P 500 a affiché sa meilleure performance quotidienne en plus deux ans, avait mis fin à deux semaines de baisse à l'issue d'une séance très volatile.

Même avec ce rallye haussier de mardi à Wall Street, l'indice S&P 500 est toujours en baisse de 14% par rapport à son pic atteint en avril.

Les spécialistes en valeurs du Trésor voient désormais une chance sur trois que la Réserve fédérale américaine procède à un troisième cycle d'assouplissement quantitatif ("QE3") dans les six mois, d'après une enquête menée mardi soir par Reuters, qui fait écho au sentiment de Goldman Sachs.

Edward Krudy, Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...