Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street ouvre en baisse après l'inflation et avant la Fed

Wall Street : Wall Street ouvre en baisse après l'inflation et avant la Fed

tradingsat

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère baisse mercredi, les investisseurs adoptant une attitude prudente à quelques heures seulement de la fin de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale et après des chiffres d'inflation susceptibles de justifier de futurs relèvements des taux d'intérêt.

Après une dizaine de minutes d'échanges, l'indice Dow Jones perdait 17,28 points, soit 0,1%, à 17.234,25. Le Standard & Poor's 500, plus large, reculait de 0,04% à 2.015,05 et le Nasdaq Composite cédait 0,05% à 4.726,37.

Au terme de deux jours de débats, le FOMC, le comité de politique monétaire de la Fed, devrait laisser les taux d'intérêt inchangés mais son communiqué et la conférence de presse de la présidente de la banque centrale, Janet Yellen, pourraient fournir aux investisseurs de nouveaux indices sur ses intentions et la trajectoire prévue des taux.

Les économistes interrogés par Reuters tablent sur deux hausses de taux d'ici la fin de l'année mais les marchés financiers n'en ont intégré qu'une, de 25 points de base.

En attendant le verdict de la Fed, le marché a étudié les différents indicateurs économiques publiés avant l'ouverture, à commencer par les statistiques mensuelles des prix à la consommation, qui montrent une inflation sous-jacente plus forte que prévu.

Autre élément susceptible d'influencer la tendance, les cours du pétrole sont repartis à la hausse après l'annonce d'une rencontre entre pays producteurs Opep et non-Opep le 17 avril au Qatar.

Le baril de Brent prend 1% à 39,83 dollars, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,1% à 37,47.

Aux valeurs, les pharmaceutiques et la santé restent à la peine au lendemain de la chute de plus de 50% de Valeant, même si ce dernier regagne 1,16%.

Merck et Johnson & Johnson cèdent respectivement 0,88% et 0,55%.

A la hausse, Oracle gagne 4,8% après la publication de résultats trimestriels supérieurs au consensus des estimations d'analystes et l'annonce de 10 milliards de dollars de rachats d'actions.

(Abhiram Nandakumar; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...