Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : N'a pas profité longtemps de l'emploi US

Wall Street : N'a pas profité longtemps de l'emploi US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés américains n'ont pas profité longtemps des chiffres solides dévoilés avant Bourse par le Département du Travail, étant données les incertitudes qui demeurent sur le plan politique.

Après environ deux heures et demie d'échanges à New York, le Dow Jones perd 0,4% à 13.184 points, le S&P500 recule de 0,2% à 1.424 points, et le Nasdaq Composite cède 0,4% à 3.009 points.

Le mois dernier, 171.000 emplois non-agricoles ont été créés, alors que les économistes n'en anticipaient qu'un peu plus de 120.000. De plus, les créations de postes d'août ont été révisées en hausse de 142.000 à 192.000, de même que ceux de septembre, de 114.000 à 148.000.

De son côté, le taux de chômage est resté à peu près stable à 7,9% en octobre, sous l'effet d'un afflux sur le marché du travail de nouveaux entrants ou de chômeurs regagnant confiance dans la perspective de trouver un emploi.

De tels chiffres, de nature à conforter la perspective d'une réélection de Barack Obama à la Maison Blanche, rendent aussi plus probable une nouvelle cohabitation avec une Chambre des Représentants dominée par les Républicains.

Or cette situation pourrait rendre plus difficiles les discussions au sein de la classe politique américaine pour parvenir à un accord budgétaire, de façon à éloigner la menace que fait peser la 'falaise fiscale'.

Quoi qu'il en soit, 'avec l'élection américaine dans un mouchoir de poche, les investisseurs peuvent préférer attendre la fin de la semaine prochaine avant de prendre des décisions clés', prévenait ce matin un intervenant d'IG.

Conformément au consensus, les commandes à l'industrie américaine ont rebondi de 4,8% en septembre, largement tirées par les équipements de transport, sans lesquelles elles ne se sont accrues que de 1,4%.

Du côté des valeurs, Chevron perd 1,8% à 109,5 dollars, sanctionné pour un bénéfice net en repli sensible sur son troisième trimestre, à la fois dans ses activités amont et aval, ce qui a conduit le groupe pétrolier à manquer le consensus en termes de BPA.

Starbucks grimpe de 11,3% à 51,8 dollars, au lendemain d'un relèvement de sa fourchette cible de bénéfice par action pour son exercice 2012-2013, à l'occasion d'un chiffre d'affaires record sur des trois derniers mois de 2011-2012.

American International Group (AIG) chute de 5,6% à 33,2 dollars, en dépit du retour de ses résultats de troisième trimestre dans le vert. L'assureur s'est montré prudent en ce qui concerne l'impact de l'ouragan Sandy en début de semaine.

Delta Airlines cède 1% à 9,6 dollars, la compagnie aérienne ayant indiqué que Sandy devrait impacter ses revenus à hauteur de 45 millions de dollars, et son profit, d'environ 20 millions, au titre du mois d'octobre.

Thomson Reuters recule de 1,4% à 28,1 dollars, malgré des bénéfices supérieurs au consensus au titre du troisième trimestre et la confirmation de son objectif annuel d'un free cash-flow des activités poursuivies en croissance de 15 à 20%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...