Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street indécise à l'ouverture, Apple soutient le Nasdaq

Wall Street : Wall Street indécise à l'ouverture, Apple soutient le Nasdaq

Wall Street : Wall Street indécise à l'ouverture, Apple soutient le NasdaqWall Street : Wall Street indécise à l'ouverture, Apple soutient le Nasdaq

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sur une note hésitante lundi, les nouvelles positives en provenance de Chine et de la zone euro étant contre-balancées par les incertitudes persistantes sur le calendrier du début de retrait des mesures de soutien de la Réserve fédérale.

L'indice Dow Jones progresse de 12,58 points, soit 0,08%, à 15.463,67 dans les premiers échanges, après un recul de 1,19% vendredi. Le Standard & Poor's 500, plus large, abandonne 0,09% à 1.708,39 mais le Nasdaq Composite avance de 0,22% à 3.783,11, aidé par Apple.

Les indices PMI manufacturiers de la zone euro et de la Chine apportent un soutien au marché, tout comme le succès électoral d'Angela Merkel en Allemagne. L'indice PMI manufacturier américain, publié une demi-heure avant l'ouverture, est cependant ressorti inférieur aux attentes à 52,8, dénotant un ralentissement du secteur aux Etats-Unis en septembre.

"On a de bonnes nouvelles en provenance de Chine et d'Europe et le résultat des élections allemandes est positif pour la zone euro, mais l'attention reste focalisée sur la Fed", dit Peter Cardillo, économiste de marché chez Rockwell Global Capital à New York.

Quatre responsables de la banque centrale doivent s'exprimer dans la journée, dont l'influent président de la Fed de New York William Dudley. Vendredi, son homologue de Saint Louis James Bullard avait jeté en froid en assurant que la Fed pourrait commencer à réduire ses rachats d'actifs dès octobre si les chiffres de l'inflation et de l'emploi le justifient.

Sur le front des valeurs, Apple s'adjuge 5,2% à 491,75 dollars après des annonces optimistes sur son chiffre d'affaires et sa marge brute du quatrième trimestre, qu'il attend désormais vers le haut de ses marges de prévision.

Son concurrent canadien BlackBerry chute en revanche de 5,5% à 8,24 dollars sur le Nasdaq après l'annonce vendredi soir de lourdes pertes pour le deuxième trimestre de son exercice, de la suppression de plus d'un tiers de ses effectifs et d'un recentrage de ses activités sur la clientèle professionnelle.

La journée est par ailleurs marquée par le plus important remaniement du Dow Jones depuis près de dix ans, annoncé le 10 septembre . Goldman Sachs, Visa et Nike font leur entrée dans l'indice des 30 industrielles tandis que Bank of America, Hewlett-Packard et Alcoa en sortent.

Au sein du S&P-500, ce sont Vertex Pharmaceuticals et Ametek qui sont promus en remplacement d'Advanced Micro Devices et de SAIC.

Rodrigo Campos, Véronique Tison pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...