Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Wall Street hésite en début de séance

Wall Street : Wall Street hésite en début de séance

Wall Street : Wall Street hésite en début de séanceWall Street : Wall Street hésite en début de séance

(Reuters) - Wall Street hésite jeudi en ouverture d'une séance durant laquelle les investisseurs devraient opter pour la prudence et se contenter d'ajuster leurs positions au lendemain des déclarations faites par la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen.

Celle-ci a clairement laissé entendre mercredi que la banque centrale pourrait lancer en décembre le relèvement de ses taux directeurs, une remontée qui serait toutefois très progressive pour ne pas compromettre la reprise économique.

Cette même prudence a amené Wall Street à finir en baisse mercredi, circonspection motivée également par l'attente de la publication, vendredi, de l'importante statistique de l'emploi d'octobre.

"Je pense qu'il faudra attendre demain pour voir vraiment de l'action", a dit Matthew Tuttle (Tuttle Tactical Management).

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones était stable à 17.867,38 points, tandis que l'indice S&P-500 cédait 0,03% à 2.101,75 et que le Nasdaq Composite prenait 0,03% à 5.144,42 points.

Les intervenants, confrontés à une saison de résultats qui touche à sa fin, examinent les données macroéconomiques en prélude à leurs décisions d'investissement.

Ils ne peuvent toutefois guère s'orienter en fonction de la statistique du jour, les inscriptions au chômage, qui ont augmenté lors de semaine dernière mais sans remettre en cause l'image d'un marché du travail robuste.

Le constat vaut en sens inverse pour la productivité trimestrielle, dont la hausse, en soi une bonne nouvelle, ne contredit pas une tendance générale faible.

Les statistiques publiées la veille - indices PMI des services, créations d'emploi dans le secteur privé et balance commerciale - ont de leur côté donné l'image d'une économie susceptible de bien résister à une hausse des taux d'intérêt.

Aux valeurs, Facebook bondit de près de 5% dans les premiers échanges et bat son record absolu à 109,44 dollars après la publication, mercredi, de résultats supérieurs aux attentes.

Qualcomm laisse près de 9%, le marché étant déçu de la révision à la baisse des prévisions du trimestre en cours.

HomeAway bondit de plus de 23%, Expedia, le premier voyagiste mondial en ligne qui lui gagne 3%, ayant annoncé son achat pour 3,9 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros).

(Tanvi Mehta à Bangalore; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...