Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street, hésitante, parvient à finir en hausse de 0,46%

Wall street : Wall street, hésitante, parvient à finir en hausse de 0,46%

Wall street : wall street, hésitante, parvient à finir en hausse de 0,46%Wall street : wall street, hésitante, parvient à finir en hausse de 0,46%

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé en hausse mercredi, une nouvelle série d'indicateurs économiques en retrait alimentant l'espoir que la Réserve fédérale donne un nouveau coup de pouce à l'économie à l'occasion de sa réunion de politique monétaire de septembre.

Mais le fait, précisément, que les indicateurs économiques aient été dans l'ensemble décevants a fait hésiter Wall Street dans l'après-midi et les trois grands indices sont un moment passés dans le rouge.

L'indice Dow Jones gagne 53,58 points (0,46%) à 11.613,53 points. Le S&P-500 prend 5,97 points (0,49%) à 1.218,89 points. Le Nasdaq Composite avance de 3,35 points (0,13%) à 2.579,46 points.

Sur le mois, le Dow Jones perd 4,4%, le S&P cède 5,7% et le Nasdaq recule de 6,4%. C'est le plus mauvais mois du S&P depuis mai 2010.

Toutefois, depuis le début de l'année, le Dow affiche un léger gain, de 0,3%. L'indice S&P-500, pour sa part, a tout de même gagné près de 9% sur sept des huit dernières séances, porté par les secteurs sensibles au cycle économique.

Le compte rendu de la réunion de la Fed du 9 août, publié mardi, montre qu'elle a envisagé une série d'actions pour soutenir l'économie américaine lors de sa réunion de début août, certains de ses membres préconisant des mesures audacieuses.

Lors des rencontres annuelles de Jackson Hole, organisées la semaine dernière, le président de la Fed Ben Bernanke avait dit qu'elle se réunirait deux jours en septembre, au lieu d'un prévu à l'origine, pour réfléchir sur les possibilités de créer un nouveau stimulant monétaire.

Sur le plan des statistiques, les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont été inférieures aux attentes en août, selon les résultats de l'enquête mensuelle ADP publiés mercredi. Il a été créé 91.000 postes en août, alors que le marché en attendait 100.000.

Par ailleurs, l'indice des directeurs d'achats de la région de Chicago a reculé en août, mais un peu moins qu'attendu, tout en tombant au plus bas depuis novembre 2009. Cet indice publié mercredi s'inscrit à 56,5 en août contre 58,8 en juillet et un consensus le donnant à 53,5.

En revanche, les commandes à l'industrie ont progressé de 2,4% en juillet aux Etats-Unis, soit plus que prévu, tirées à la hausse par le dynamisme du secteur des transports, a annoncé mercredi le département du Commerce.

Le fait que, selon des sources, le département américain de la Justice ait engagé mercredi une procédure visant à bloquer la vente de T-Mobile, filiale américaine de Deutsche Telekom, à AT&T, pour des motifs de respect de la concurrence a pesé sur la cote en cours de séance.

AT&T a perdu 3,85% et l'indice S&P des télécommunications 1,63%.

Certaines valeurs high tech ont pesé sur le Nasdaq, ce qui explique son faible gain de clôture. Apple a cédé 1,32% et Nvidia 2,7% par exemple.

Bon comportement des industrielles en revanche, avec leur indice S&P qui gagne 0,68%. Caterpillar prend 1,3% et Honeywell International 1,1%.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...