Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Wall street finit sur une note baissière, le dow reste stable

Wall street : Wall street finit sur une note baissière, le dow reste stable

Wall street : wall street finit sur une note baissière, le dow reste stableWall street : wall street finit sur une note baissière, le dow reste stable

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé plutôt en baisse mardi, l'indice Dow Jones finissant lui inchangé, les investisseurs s'interrogeant sur la durabilité de la reprise en raison de nouvelles préoccupations sur la croissance des bénéfices des sociétés dans les trimestres à venir.

Les investisseurs ont surtout pris pour cible les compartiments qui ont gagné le plus ces dernières mois.

Le secteur de l'énergie en particulier, qui a gagné 16% au premier trimestre et a surperformé le marché dans son ensemble, a vu son indice céder 2,35%, affecté aussi par un recul sensible du baril de brut.

"Leur bond a été fantastique et il y a donc des prises de bénéfice, ainsi qu'une rotation de fond" aux dépens des matières premières et au profit des valeurs défensives, dit Paul Mendelsohn (Windham Financial Services).

Dans ce compartiment des défensives, l'indice S&P des "utilities" a gagné 0,67%.

Le Dow Jones finit inchangé à 12.807,51 points, soit un gain de 0,15 point. Le S&P-500 cède 4,60 points (0,34%) à 1.356,62 points. Le Nasdaq Composite perd 22,46 points (0,78%) à 2.841,62 points.

Le Nasdaq a pâti notamment des pertes du distributeur Sears Holding, qui a affirmé qu'il perdrait de l'argent au premier trimestre. Sears a chuté de près de 10% à 75,88 dollars.

Le S&P lui a reculé pour la deuxième journée d'affilée, après avoir atteint vendredi son plus haut de près de trois ans, au terme d'un rally de deux semaines.

PRUDENCE

Dans le secteur high tech, les valeurs chinoises de l'internet ont souffert dans des volumes étoffés, le moteur de recherche Baidu cédant ainsi 5,2% dans la perspective d'une entrée en Bourse du réseau social chinois Renren.

De solides résultats de sociétés trimestriels contribuent au dynamisme du marché pour le moment mais les boursiers s'interrogent au-delà de ce trimestre. On s'attend dorénavant à une hausse des résultats de 18% durant le trimestre, alors que les données Thomson Reuters ne donnaient que 13% le 1er avril.

Mendelsohn évoque la possibilité que le marché opte pour la prudence, dans l'attente de la publication vendredi de la statistique de l'emploi en avril aux Etats-Unis.

Parmi les sociétés ayant publié ce mardi, Mastercard a gagné 2,6% à 282,38 dollars, le deuxième réseau mondial de cartes de crédit ayant enregistré un bond de 24% de son bénéfice trimestriel.

Pfizer a fait état mardi d'un bénéfice trimestriel légèrement supérieur aux attentes mais d'un chiffre d'affaires en deçà du consensus, ajoutant au passage qu'il entendait finaliser d'ici la fin de l'année la revue stratégique de son portefeuille.

L'action a cédé 2,76% à 20,44 dollars.

L'action du producteur d'aluminium Alcoa a progressé de 2,6% à 17,67 dollars sur des rumeurs d'intérêt du groupe minier Rio Tinto.

Au plan des indicateurs, le marché a accueilli une nouvelle statistique favorable. Les commandes à l'industrie américaine ont progressé plus fortement que prévu en mars, affichant une hausse pour le cinquième mois consécutif.

Les ventes d'automobiles aux USA en avril ont été annoncées après la clôture. Elles sont en hausse de 17%, soit plus que les 16% qu'attendaient les analystes, et marquent un ascendant des constructeurs américains sur leurs concurrents japonais, plus durement touchés par les retombées du séisme du 11 mars.

General Motors a terminé en hausse de 2,5% à 32,99 dollars et Ford Motor a cédé 0,45% à 15,38 dollars.

Caroline Valetkevitch et Rodrigo Campos, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...